.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Epidémie de rougeole à Djigouè : Le système éducatif presque paralysé.


Djigouè commune situé à environ 100km de  Gaoua, la capitale du sud-ouest est actuellement frappée par une épidémie de rougeole. Le centre de santé et de promotion sociale de la commune  dénombre  38 cas de rougeole. Cette épidémie  affecte négativement  sur les activités scolaire dans la localité.Et les acteurs de l’éducation plaident pour une riposte rapide.

.

En lieu et place de 3 jours de congé, les élèves de la commune de Djigouè avaient  bénéficié de 10 jours. Et pour cause une épidémie de rougeole sévit dans la localité.

Joint au téléphone le chef de circonscription d’éducation de base de Djigouè Apouri jean a laissé entendre que l’épidémie a été déclarée le 25 Mars dernier par les services de santé. M. Apouri affirme que c’est sur instruction de la directrice provinciale de l’éducation nationale que les écoles ont été fermées bien avant les congés officiels. Cette décision visait à protéger les enfants, puisque la maladie sévit dans les écoles des villages de Konkognon et de Sarmassi.

Le premier responsable de l’éducation nationale dans la commune de Djigouè soutient que cette épidémie joue  négativement sur les activités pédagogiques .Apouri jean rélève également que de nombreux parents sont inquiets et invitent les enseignants à libérer leurs enfants.

Le directeur de l’école primaire de Sarmassi que nous avons joint au téléphone confirme cette thèse. Koffi Palé mentionne aussi qu’un climat de méfiance s’est installé entre les éducateurs et les élèves et entre les élèves eux mêmes. La propagation rapide de la rougeole est la raison principale de cette méfiance. M. Palé soutient que cela handicape fortement les activités scolaires.

Le major du centre de santé et de promotion sociale de djigouè Edouard Savadogo confirme que l’épidémie est belle et bien présente dans son aire sanitaire. M Sawadogo affirme par ailleurs que la hiérarchie a été informée et qu’une riposte est en cour. Tout contre fait les acteurs de l’éducation ,les autorités locales que nous avons interrogés plaident pour une intervention rapide des services de la santé avant que la situation ne s’empire.

Selon le ministère de la santé la plus grosse épidémie de rougeole au Burkina Faso a été enregistrée 2009 54111 cas suspects.

Dalou Mathieu Da

 

 

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *