.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CSPS du secteur n°2 de Gaoua : difficile de fonctionner en plein temps


Le droit à la santé est reconnu à tous  les Burkinabé et il est de la responsabilité de l’Etat de le promouvoir nous dit la constitution en  son article 26. Malgré tout, se soigner  à plein temps (de jour comme de nuit) demeure véritablement  une équation à plusieurs inconnues dans certaines formations sanitaires comme c’est le cas au CSPS du secteur n°2 (youmpi)de la commune urbaine  de Gaoua. Absence de clôture, manque d’eau potable, problème d’électrification sont entre autres difficultés que connait ce CSPS. Qu’en est-il exactement ? Constat sur le terrain.

Construit à la  faveur du programme socio d’urgence de la transition(PSUT), le CSPS du secteur 2 (youmpi) vient accroitre le nombre de formations sanitaires de la commune de Gaoua. Ouvert techniquement depuis le  06 Février 2017, il a été inauguré officiellement le 1er Avril 2017. Le  CSPS du secteur 2 a été immédiatement mis en service après réception des bâtiments compte tenu  des besoins qui se faisaient sentir. Quelques mois après son ouverture, le diagnostic révèle de sérieuses difficultés qui entravent son bon fonctionnement. Entre autres, on note l’absence d’électricité, le manque d’eau potable, le manque de clôture toute chose qui expose les Agents en service à  l’insécurité et freine considérablement leur prestation foi de Mme SOMDA/TRAORE Assita major du CSPS. Toutes fois depuis l’ouverture du CSPS jusqu’à l’heure actuelle  les agents font de leur mieux pour offrir des soins de qualité aux patients. Pour les questions de la Garde, la major nous confie que malgré  le manque d’électricité, les agents l’ont toujours assurée. Ils utilisent parfois la lumière des téléphones portables pour répondre à la demande des patients. De ce fait, le CSPS n’est pas en mesure de prendre en charge des cas d’urgence. Donc pour cela  les patients qui ont besoin d’une prise en charge d’urgence sont  souvent référés au district sanitaire de Gaoua ou au CHR. Interrogé sur la question des difficultés que rencontrent ce CSPS, le premier responsable de la commune de Gaoua, Fiacre KAMBOU se dit être imprégné de la situation. Pour ce qui est de l’électrification, dès l’ouverture le CSPS a été doté de lampes solaires pour la provision en éclairage en attendant l’accompagnement de la SONABEL. Du reste, selon les dires du Maire  des démarches ont été entreprises et évoluent positivement. Le devis estimatif  a été déjà dressé par la SONABEL et il ne reste que la procédure d’attribution du marché. En sus, Fiacre KAMBOU rassure que le conseil municipal va mener une réflexion allant dans le sens de la budgétisation et de la réalisation de la clôture  afin de mettre à l’abri les Agents qui y travaillent et la population qui fréquente ce CSPS. Mais en attendant que toutes ces commodités soient remplies, le Maire de la commune Urbaine de Gaoua reconnait les efforts  et les conditions de travail peu favorables du personnel  de santé du CSPS du secteur N°2 et l’invite à la persévérance et à redoubler de courage. Il a  par ailleurs  invité la population à la compréhension, à la  tolérance et à accompagner le personnel.

                                                      SIE MICHAEL DAH




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *