.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Commune de Malba : Panne de l’ambulance, problèmes de gestion ou manque de ressources


La commune de malba situé à 42km de Gaoua, la capitale régionale, est l’une des rares communes du sud-ouest à disposer d’une ambulance. Malheureusement cet engin combien important et fruit du don de la société wend- panga est au garage depuis Avril 2017. La rédaction de Bafujiinfos s’est intéressée au sujet. 

L’ambulance de la commune de Malba est en panne et stationné au centre de santé et de promotion sociale de ladite commune. Des informations reçues, il ressort que tout serait parti d’une panne de deux pneus  et les 4 pneus par la suite. L’ambulance souffre également de problèmes de vidange et de batterie. Le major du CSPS Noufou Miouendé soutient également que si rien n’est fait, d’autres pannes pourraient survenir avec l’inactivité de l’engin.

Neuf million c’est le montant de l’ambulance offert à la commune de Malba par la société wend-panga . Ce don intervenu le 10 septembre 2016 à l’installation de l’actuel  maire a suscité un grand espoir pour les populations. Autrefois, les cas d’évacuations étaient gérés par le district sanitaire de Gaoua. Et ce don constituait un ouf de soulagement pour les populations qui attentaient pendant des heures pour voir les malades évacués sur Gaoua. Cet espoir ne sera que de courte durée pour les habitants de la cité de Hompité Palé , puisque l’ambulance est tombé en panne , 8 mois après son acquisition.

Pour M. Sourgou kaboré agent au CSPS de Malba, plusieurs raisons expliquent les multiples pannes de l’ambulance. Ce sont entre autres l’état défectueux de la route Gaoua-Malba et le problème de moyen financier pour l’entretien de l’ambulance. A ce propos le maire de la commune Dahermalo Kambou assure qu’il a donné de l’argent de sa poche pour la cause de l’engin  « J’ai donné à plusieurs reprises de l’argent pour mettre le carburant afin d’évacuer des malades ».

De son côté le major Noufou Miouendé ajoute « J’ai personnellement enlevé la batterie de mon véhicule pour le mettre dans l’ambulance ».

Malgré toutes ses actions l’ambulance est au garage et ce sont les populations qui en souffrent. Des initiatives pour remettre l’engin sur pied n’ont pas manqué.

A qui revient la gestion de l’ambulance

Le conseil municipal est bien au courant de la situation qui prévaut dans cet établissement de santé. Pour le premier responsable de la commune, c’est l’absence  de ligne budgétaire pour les réparations qui en est la principale cause. L’édile  déclare  que cette question doit être résolue par le comité de gestion(COGES) du centre de santé et de promotion social(CSPS). Sur cette question le major est formel, l’argent géré par le COGES n’a pas pour vocation la réparation des engins. L’objectif premier est l’approvisionnement des médicaments dans le dépôt MEG. David kambou, le nouveau président du comité de gestion du CSPS de Malba, lui aussi affirme que le COGES ne dispose pas de moyens pour gérer le problème. Il reste convaincu que seule la mairie peut apporter une solution.

L’infirmier chef de poste de Malba soutient que les pistes explorées à son niveau n’ont pas porté fruits.

Il  s’agit selon selon le premier responsable du CSPS d’utiliser les crédits délégués reversés au niveau de la mairie pour la réparation du véhicule. Cependant Noufou Miouendé rappelle que ce fonds est destiné à la réparation des engins à deux roues, lesquels crédits sont inadaptés aux besoins sur le terrain«  ce sont des pièces de motos YAHAMA qu’on nous achète alors que nous n’avons pas de Yamaha ». L’infirmier chef de poste ajoute «  J’ai acheté des pneus et fait la vidange du véhicule sur fonds propre et demandé à la mairie le remboursement des frais ». Sur cette proposition « le maire s’est opposé en affirmant que c’est un détournement ». Le maire reconnait avoir rappelé son comptable à l’ordre sur cette question. « C’est par prudence que je l’ai fait mais pas par gaieté de cœur .C’est les textes et je ne veux pas un jour être conduit devant les juridictions».

Mais de tout cela qu’en est-il des frais d’évacuations? A ce sujet le major du CSPS relève que les fonds reversés pour cause d’évacuations restent insuffisant. En effet s’explique t- il, le patient participe à hauteur de francs et le district sanitaire contribue avec francs.

Qui pour sauver la situation

Alors que les regards sont tournés vers la mairie, le maire lance un appel aux fils et filles de la commune de Malba et aux bonnes volontés pour remettre l’ambulance sur les rails.
Malba est une commune situé à 42km de Gaoua la capitale régionale et fait frontière avec les communes de Bousséra et Nako et à environ 12km du Ghana.

Dalou Mathieu Da




One thought on “Commune de Malba : Panne de l’ambulance, problèmes de gestion ou manque de ressources

  1. Sansan Kambou

    Moi je ne sais pas s’il faut en rire ou en pleurer !!?? C’est là où le bas blesse !!! 9.000.000 F CFA gratuitement offerts et que l’on est incapable de payer 2 pneus dont les plus chers ne dépassent pas 150.00 FCFA ??? Ce qui me deçoit est que, au lieu de chercher à trouver ensemble des solutions, on accuse telle ou telle partie. Quand on est dirigeant, le moins c’est d’être responsable en réconnaissant ses erreurs et au besoins, endosser les défauts des autres.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *