.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Commune de Gaoua : Des bourses scolaires octroyées aux enfants vulnérables


La commune de Gaoua  en collaboration avec Fonds enfants et jeunes  a procédé le mardi 11 février 2020 dans l’enceinte de la mairie à la remise de bourses scolaires aux enfants  vulnérables. Au nombre de 35,  ces élèves sont issus des collèges et lycées  de la commune de Gaoua. Ils ont reçu chacun 60.000 FCFA. Cette action vise à permettre à ses enfants de pouvoir bénéficier de  meilleures conditions d’études. 

Chaque enfant est reparti avec une somme de 60.000FCFA. Cette somme est  destinée essentiellement à la prise en charges des frais de scolarité, des fournitures scolaires et souvent aussi à des petits besoins qui permettrons  à l’enfant d’étudier dans des  conditions minimales. Les responsables de la commune et leurs partenaires  ont émis le souhait que les   enfants bénéficiaires aujourd’hui de ces bourses  puissent les  utilisés à bon escient.

 «  Dans le cadre de leurs études scolaires, ceux qui n’ont pas encore payé les fournitures qu’ils les utilisent pour le faire. Utilisez les biens pour vos besoins scolaires. Eviter d’aller  payer des appareils  afin la  musique » a conseillé Boureima  DARANKOUM chargé de projet à l’antenne fonds enfants et jeunes de Gaoua. Il a poursuivi en affirmant : « comme vous le savez, notre contexte actuel est marqué par beaucoup d’orphelins  qui sont dans les établissements et qui n’ont même pas souvent le minimum pour payer les frais de scolarité, nous visons à leurs  donner la même chance que les autres enfants dont les parents sont assez nantis, pour qu‘ils puissent eux aussi bénéficier des mêmes faveurs et étudier dans les meilleurs conditions » a martelé DARANKOUM. Mais comment est fait le choix de ses boursiers ?  Pour Nouhoun PALENFO, responsable du service social communal de Gaoua, les critères de sélection sont beaucoup plus liés à la vulnérabilité de l’enfant. « Cette vulnérabilité peut être découlée de la situation de ses parents, ça peut être un orphelin de père ou de mère, il y a des cas ou les deux parents sont décédés, il y a aussi des enfants de parents handicapés et du fait de leur handicap il y a  des difficultés économiques qui se posent aux familles, d’où la nécessité pour la commune de venir en aide à ses enfants ». Il a signifié  que l’éducation est le tremplin de tout  développement. Par conséquent c’est une action  sur laquelle il faudra mettre l’accent.   La mairie avec l’ensemble de ses partenaires que sont le projet fonds enfants et jeunes, le comité de jumelage Fontenay Leconte, compte à ce jour 138 boursiers, répartis en deux grands groupes. Ces boursiers  sont dans les lycées dont 35 pour fonds enfants et 70 pour le jumelage.  Au niveau de l’apprentissage, on dénombre   8 boursiers placés à l’ANPE par le jumelage et de 25 pour fonds enfants.

Les bénéficiaires ont exprimé  leur motif de satisfaction par rapport à cette aide.  Ini Tiatiana DA, élève au lycée communal de Gaoua en classe de 4ème est une nouvelle bénéficiaire de la bourse « Je suis très heureuse d’avoir reçu cette bourse. Je compte payer mes frais de scolarité, payer un moyen de déplacement pour pouvoir me rendre à l’école. Je remercie les donateurs, que Dieu puisse leur donner davantage ».

Pour cette  cérémonie de remise de bourses c’est plus de 10 millions  de FCFA ont été mobilisés.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *