.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Commune de Bousséra : Le maire Sié Palé échange avec la diaspora de Ouagadougou


Le Maire de la commune rurale de Boussera Sié PALE a échangé ce samedi  10 octobre 2020 avec les ressortissants de la commune résidant dans la capitale burkinabé. Le bilan des actions du conseil et les défis à relever sont les points exposés à la diaspora de la commune à Ouagadougou.

La commune de Bousséra dispose de 27 écoles primaires, un lycée et deux CEG. La question des écoles sous paillotes ne sera plus d’actualité dans quelques mois das la commune. « En prenant, la tête de l’exécutif communale en 2016, il y avait 15 écoles sous paillotes. A ce jour il ne reste que l’école de Simantéon et Tripora en cours de réalisation ». la cantine scolaire , les fournitures scolaire et les besoins spécifiques pour la CEB sont toujours livré dans le délai a indiqué le premier responsable de la commune. Il a ajouté que la commune accompagne financièrement la CEB et le lycée dans l’organisation des examens de fin d’années.

Sur le plan de la santé, l’édile de la commune de Bousséra a indiqué que le transfert de l’État aux communes concerne le fonctionnement car le domaine de l’investissement n’est pas encore effectif. La bonne nouvelle, la commune bénéficie d’un projet de construction  de csps dans le village de Donko grâce au partenaire FICOD. La conseil municipal offre aux deux CSPS de la commune fait des lits et des matelas.

Dans les prochains mois, le chef-lieu de la commune disposera d’une adduction d’eau simplifiée. Les travaux d’installation des bornes fontaines et les branchements privé doivent débuter dans ce mois d’octobre. Sié Palé souligne que les 57 villages de la commune ont au moins un point d’eau mais rappelle que le besoins existe dans certains quartiers et  villages. 12 forages sont réalisés grâce a l’appui des partenaires  comme la banque mondiale pour l’année 2020. Le maire note avec satisfaction la réalisation de 100Platrines familiale et de 50 puisards en 2016. Pour l’année 2021 il est prévue la réalisation de 500 latrines familiale dans dix village de la commune avec l’appui technique et financier de la direction régionale de l’eau et de l’assainissement du Sud-ouest.

Le projet de lotissement avance bien selon le maire de la commune de Bousséra. Le bornage est terminé et il ne reste que la vérification par les services  techniques. Si cette étape est terminée l’on pourra passer au recensement et à la mise en place de la commission d’attribution.

L’état de la route RN 106 est en état de dégradation très avancé. A ce niveau Sié Palé affirme que la route Doudou_Boussera que le marché de l’entretien courant a été lancé et attribué à une entreprise pour l’exécution des travaux. La route Boussera jusqu’au fleuve Mouhoun fait partie de piste rurale. M. Palé déclare que l’étude de cette route est terminée. L’exécutif communal attend des informations nécessaires pour le démarrage des travaux. Bousséra sera bientôt éclairé par la nationale de l’électricité

La sonabel a en effet démarré la pose des compteurs le lundi dernier dans la commune.

Les lignes bougent dans la commune de Bousséra au regard du bilan. Toutefois, le maire laissé entendre que les braquages sont légions dans sa circonscription. C’est fort de ce constat que le conseil a entrepris la réalisation d’un poste de sécurité. Les travaux ont commencé. C’est pourquoi le maire a demandé l’engagement des ressortissants pour la construction du poste de sécurité.

La démarche du maire saluée

Le président de l’association pour le développement du département de Bousséra section Ouaga ADDB a salué l’initiative du Maire et demande concrètement ce que le maire attend d’eux vivant à Ouagadougou. Palé Goudanté a évoqué aussi la situation de la jeunesse de la commune dont le bureau est inexistant.

En réponse le maire dit qu’il souhaite l’accompagnement de tous dans le domaine de recherche de partenaire technique et financier, de projets pouvant apporter un plus à la commune.

Concernant la situation de manque de prof au second cycle le frère DA Leonard a suggéré qu’on maintien le second cycle en attendant qu’on trouve la solution. Concernant le manque d’union de la jeunesse de, DA Damaté, pale sansan Jean et bien d’autres ont suggéré la sensibilisation ou l’approche de la direction régionale de la jeunesse pour accompagner la commune dans ce domaine.

Samuel Somé

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *