.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CEP 2019 à Diébougou: Le top départ des épreuves lancé


Ce mardi 11 avril 2019 marque le début de l’examens du certificat d’études primaires au Burkina Faso. La circonscription d’éducation de base( CEB ) de Diébougou 2 à l’instar des autres CEB a connu un début effectif de cet examen. Rencontres préparatoires, relecture des consignes, appel des candidats et administration des épreuves ont été les temps forts de cette première journée.

5h50 nous sommes dans le centre de Diébougou « B ». Ce centre est dirigé par l’instituteur principal, monsieur DA Koungbènibè Victorien. Dès 6h00, le président est passé à la vérification des présences des examinateurs et a fait un retour une fois de plus aux consignes très ferme. Nous retenons de ces instructions qu’il faut éviter les retards, les échanges entre examinateurs, les téléphones portables doivent être sous silence pour ne pas perturber les candidats…

A  6h30  les candidats  accèdent aux salles après l’appel de leur nom et la vérification d’identité. La première épreuve a été la rédaction et le sujet est intitulé : « Tu as déjà fait une promenade »,raconte.

Pour monsieur DA K. Victorien, tous se passe bien et on note deux (02) absents sur les 252 candidats que compte son centre. L’inspecteur, chef de la circonscription d’éducation de base de Diébougou 2 et président du jury, M. Nambagnou DABIRÉ est revenu sur les travaux préparatifs : « les travaux préparatoires ont commencé avec les différents acteurs à travers des rencontres.  Nous avons tenu une première rencontre avec les examinateurs et les maîtres accompagnateurs et une seconde avec les présidents des centres à l’issue de laquelle nous avons reparti le matériel. Ce matin, nous avons apporté les épreuves proprement dites ». Le jury est composé d’un effectif de 734 candidats dont 379 filles et 355 garçons répartis dans trois (03) centres d’examens. « Dans l’ensemble, on peut se réjouir parce que cette année le nombre d’absents est moins élevé. Le jury a enregistré neuf (09) absents au total. Les épreuves ont bien débuté ce matin la rédaction. Sur la question des sujets  le président du jury nous affirme que les épreuves sont adaptées au niveau d’un élève de la classe de CM2. Un élève moyen doit normalement s’en sortir  » a-t-il ajouté.

Certains candidats trouvent les épreuves abordables car déjà vues en classe. Cependant, d’autres les trouvent difficiles. Il faut noter que la province de la Bougouriba  compte sept ( 07) jurys dont  Bondigui,  Diébougou 1, Diébougou 2, Dolo, Ioloniro 1, Ioloniro 2 et Tiankoura .

Issouf SANFO, correspondant communal.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *