.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Campagne agricole 2019-2020:  Le ministre de l’agriculture dans les champs du sud-ouest 


Le ministre de l’agriculture et des aménagement hydro-agricole Salifou Ouédraogo était dans les champs des producteurs du sud-ouest.   Constater l’état d’avancement de la campagne agricole et apporter le soutien du gouvernement aux producteurs, c’est l’objectif de cette visite terrain. A ce stade de la campagne agricole les plants sont en état de montaison, floraison, tallage.

Des champs de maïs, de riz, du sorgho et d’arachide ont été visités par le ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricole.

A Banlo localité située à quelques encablures de la commune de Bouroum-Bouroum, le groupement Sinèka exploite   un bas-fond rizicole dynamisé sur une superficie de 36 hectares. Environ 100 tonnes de riz sont attendues. 74 producteurs travaillent ce bas-fond dynamisé grâce à l’appui des techniciens de l’agriculture. Pour Bébè Kambou, producteur, le groupement a reçu des semences subventionnées et des engrais d’où la satisfaction des producteurs de retrouver le bas-fond.

 A Diébougou, la coopérative agricole des céréaliers   maraichers, bénéficiaire des tracteurs a reçu également la visite du premier responsable de l’agriculture.  A en croire le responsable de ladite coopérative le matériel technique a permis d’emblaver 56 hectares «    avec les caprices de la saison cette année, ces matériels ont aidé à labourer, selon nos prévisions nous sommes à 40% de taux, parce qu’on a prévu 100 hectares pour les membres et nous comptons pouvoir doubler le chiffre », a affirmé Soremine Kambiré.

A travers la dotation des acteurs du monde rural en tracteurs le gouvernement entend accompagner et encourager les producteurs à la mécanisation agricole.  Dans le cadre de la mécanisation, huit tracteurs ont été mis à la disposition des producteurs des coopératives, ce qui a permis le labour dans les champs   « il y a eu un travail qui a été fait par les producteurs, notamment l’utilisation des techniques et technologie promis par le ministère, nous avons vu des champs ou les productions sont très bonne par rapport aux autres champs bien qu’il y’ai eu des poches de sécheresse, parce que les techniques de maitrise de l’eau , des techniques de production telle que l’utilisation de la riziculture intensive»  a martelé le ministre en charge de l’agriculture.

 Le ministre de l’agriculture et des aménagements hydro-agricoles n’a pas manqué de saluer l’engagement des producteurs dans la diversification des productions.

Des doléances ont été soumises au premier responsable du ministère de l’agriculture. Il s’agit du manque de matériels et de retenues d’eau.  Dans l’ensemble, la physionomie de toutes les spéculations se présente assez bien, en dépit de quelques poches de sècheresse,  et  des attaques des chenilles légionnaires.

Pour la région du sud-ouest, les objectifs de production sont estimés à plus de 340 mille tonnes dont 27 mille tonnes du riz paddy sont attendues cette année dans le cadre de l’initiative présidentielle « Produire 1 million de tonnes de riz ».

                         Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *