.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

BATIE : Les détails sur l’attaque du poste de Douane


Un douanier abattu et d’énormes dégâts matériels, c’est le constat de l’attaque du poste de Douane de Batié. L’attaque intervenue dans la nuit du mardi 21 Août 2018 a semé la psychose au sein des populations. La vie reprend peu à peu son cours normal après ces évènements.

La nuit du mardi 21 Août 2018 a été la plus longue pour les  habitants de Batié et environnants. La psychose s’est aussi installée dans l’esprit des populations à telle enseigne qu’une rumeur a vidée les marchands venus au marché de la ville ce mercredi 22 Août. Des commerçants ont également procédé à la fermeture de leurs boutiques avant de les rouvrir.

Outre le douanier abattu et les impacts de balles sur le bâtiment, les individus non identifiés auteur de l’attaque du poste de douane ont emporté une kalachnikov et un pistolet automatique. Selon les témoignages, les assaillants seraient au nombre de 04 et pour d’autres 06 individus. Ces derniers auraient emportés  trois motos qu’ils ont ensuite abandonnées certainement pour absence de clés. Les douilles ramassées au poste de douane  montrent que ce sont des kalachnikovs qui ont été utilisées pendant l’attaque. Le délestage intervenu  dans l’intervalle 20h30 à 00h  a augmenté la panique au sein des populations.

Au lendemain de l’attaque, les agents de santé accompagnés de  la police et la gendarmerie ont effectué les premiers constats. C’est peu après que le procureur près le tribunal de grande instance de Gaoua est venu faire le constat d’usage avant de procéder à l’enlèvement du corps pour la morgue de Gaoua.

Le gouverneur de la région du sud-ouest, Tagsséba Nitièma est allé apporter son soutien aux  FDS et aux populations. Pour l’heure rien n’a filtré sur la nature de l’attaque. Un détachement du 22ème RIC de Gaoua , la gendarmerie et la police procède à un ratissage.

Karim Koala correspondant

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *