.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Bataille contre le covid-19 : le conseil municipal  de Gaoua vole au secours des couches vulnérables  


Le conseil municipal de Gaoua a fait un don  de vivres ainsi que des masques à deux structures publiques et à des acteurs du secteur informel de la ville.  Ce don vise à accompagner la maison d’arrêt et de correction, le centre hospitalier ainsi que les commerçants qui souffrent de la fermeture des marchés.  C’est à travers une cérémonie sobre dans la cour de la mairie de Gaoua ce jeudi 23 avril 2020.

 

Ce sont 300 sacs de 25 kg de riz, 300 bidons de 3 litres d’huile, des cartons de savon et 1000 bavettes que la mairie de Gaoua a offert aux détenus de la maison d’arrêt et de correction de Gaoua, au centre hospitalier régional et aux  commerçants frappés de plein fouet par les conséquences del’application des mesures de prévention contre le covid-19.

Pour le maire de la commune de Gaoua, Fiacre KAMBOU, ce soutien est nécessaire. « Vous savez que depuis environ un mois maintenant nous sommes dans le contexte du coronavirus qui a occasionné pas mal de désagréments dans la vie de tout le monde. Alors, il y a certaines mesures barrières et d’interdictions qui ont été prises par le gouvernement et la commune pour freiner la propagation de la maladie, dont la fermeture du marché central de Gaoua. Ce qui a eu un effet négatif sur la vie de ces commerçants qui grâce à leurs activités de vente arrivent à prendre en charge leurs familles. Nous avons voulu faire ce petit don pour atténuer  un tant soit peu les effets néfastes liés à la fermeture du marché » a justifié Fiacre KAMBOU.

Le Maire explique que le don fait au CHR de Gaoua se justifie par le fait qu’avec le covid-19 les visites sont limitées, les conditions d’hygiène sont devenues plus exigeantes. Ce geste contribuera donc à améliorer la prise en charge des malades au niveau du CHR.

La maison d’arrêt et de correction a reçu comme don 30 sacs de 25kg de riz, 02 cartons de savon et de l’huile.

Le Directeur de ce centre pénitencier,  Ardiouma MILLOGO apprécie le geste à sa juste valeur. « Ce don va permettre sans doute d’améliorer la valeur nutritionnelle des détenus. Il ne faut pas ignorer qu’au niveau des maisons d’arrêt et de correction, la nourriture est un élément essentiel pour permettre une vie meilleure » a-t-il expliqué.

Les commerçants dont l’arrêt des activités a rendu la vie de certains d’entre eux vulnérable, ont reçu également du riz ainsi que 1000 masques de protection. Les bénéficiaires ont tous remercié la mairie pour le regard qu’il a porté à leur endroit. Ils ont par ailleurs souhaité que d’autres bonnes volontés leur  emboitent le pas afin que les personnes vulnérables dans les villages puissent également en bénéficier.

La valeur totale des dons s’élève à environ 4 millions de francs CFA. Ce montant est issu du budget de la mairie et de quelques partenaires.

Il faut rappeler qu’à partir du lundi 27 avril 2020, le port de masque sera obligatoire sur toute l’étendue du territoire national.

Lassina Coulibaly dit lass coul



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *