.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Attribution frauduleuse des parcelles par la mairie de Gaoua: Il n’en est rien selon Fiacre Kambou


C’est à la demande d’un groupe de 45 conseillers, que le maire Fiacre Kambou a convoqué ce mercredi 22 Août 2018 une session extraordinaire. Objectif apporté des informations claires et nettes sur la gestion des parcelles de la trame d’accueil du 11 décembre 2017. Cela fait suite à une information non justifiée publiée sur les réseaux sociaux en occurrence facebook.

L’exécutif communal avec sa tête Fiacre Kambou

 

Le 12 Août 2018 une publication sur les réseaux sociaux annonçait que des parcelles ont été frauduleusement attribuées par la mairie, et que certains bénéficiaires seraient en train de les revendre. Face à une telle allégation des conseillers ont demandé la tenue d’un conseil extraordinaire afin que le maire et son bureau puisse donner des explications.
Pour le maire Fiacre KAMBOU la conclusion que l’on peut tirer, est que la rumeur est totalement fausse. « Dans le cadre des activités du 11 décembre 2017, il y a des populations qui ont été expropriées de leur terrain pour permettre que certaines infrastructures puissent être bâties. Ces propriétaires terriens n’ont pas en son temps été dédommagés », explique le maire. Il poursuit en affirmant qu’il y a eu deux formes de dédommagement. Les affectés des routes qui ont été bitumées dans le cadre des réalisations des infrastructures routières, et ceux liés aux logements économiques et sociaux. Pour ce dernier cas, il n’y a pas eu de dédommagement pour les populations affectées.

Fiacre Kambou affirme que c’est pour cette raison que la mairie a demandé au ministère de l’urbanisme de créer une trame d’accueil pour permettre à la mairie de dédommager les populations qui ont été déguerpis. Cette requête ayant eu des échos favorables, une commission d’attribution spéciale a été mise en place et a travaillé une année et a fait un recensement des personnes affectées. Le maire affirme avoir signé des notifications d’attribution de parcelles pour les propriétaires terriens qui sont passés retirer leur notification d’attribution de parcelle sur les sites de Tonkar et de Gaoua-Pari. Fiacre Kambou estime que les bénéficiaires sont libres de faire ce qu’ils veulent de leurs parcelles « Quelqu’un qui a sa parcelle est libre de jouir de sa parcelle et il se peut que certains bénéficiaires de ces parcelles aient décidé de vendre ça, et nous on y peut rien ».

Les conseillers présents à la session

Après les explications données par le premier responsable de la commune, des conseillers ont estimé que c’est le manque de communication qui a conduit à cette situation regrettable. Le maire n’a pas le pouvoir d’attribuer des parcelles, c’est une commission qui a été mise en place et examine un certain nombre de dossiers et décide d’attribuer des parcelles et c’est ce qui a été fait de façon règlementaire a laissé entendre le maire Fiacre KAMBOU.

A noter que 140 parcelles ont été dégagées pour la mairie de Gaoua. par le ministère de l’urbanisme sur les sites de Tonkar et Gaoua-Pari . Cette action vise a permettre à la mairie d’attribuer aux expropriés et les membres de la commission . Fiacre Kambou conclu  en affirmant que les bénéficiaires ont été satisfaits et c’est ça qui était l’engagement de la mairie.
Victorien Dibloni



Articles similaires

One thought on “Attribution frauduleuse des parcelles par la mairie de Gaoua: Il n’en est rien selon Fiacre Kambou

  1. Kambiré Guy

    Il serait bien intéressant que la cellule de communication de la mairie soit plus active sur les sujets sensible.
    Ici il s’agit d’une action connue utilitaire pour des personnes bien ciblées où les incompréhensions pourraient bien créer des grincements de dents là où le problème foncier est très délicat.
    Nous sommes dans un monde aujourd’hui ou ne pas communiquer sur de tels sujets peut avoir des conséquences désagréables
    Une belle leçon doit être retenue donc à partir de cette affaire qui s’est bien terminée tout en laissant des traces.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *