.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Amicale des anciens du lycée Bafuji de Gaoua : L’heure de la mobilisation a sonné


L’amicale des anciens élèves du lycée provincial Bafuji de Gaoua a organisé le  dimanche  1er Juillet 2018 au jardin kaboré sis au quartier wemtenga une journée de retrouvailles. Une rencontre d’échanges qui a connu la participation de plusieurs promotions allant de 1994 à 2012. Abdou Kirakoya professeur de mathématiques de 1997 à 2002  était l’invité d’honneur.

Grande était mobilisation ce dimanche 1er juillet 18 au jardin kaboré sis au quartier wemtenga de Ouagadougou. Venu de part et d’autres de la capitale, ces anciens élèves du lycée provincial Bafuji de Gaoua répondent ainsi à l’appel de la section de l’amicale des anciens élèves du lycée provincial Bafuji de Gaoua.

Pour le président de la section Gnowil Palenfo et par ailleurs inspecteur des impôts, cette journée de retrouvailles vise à renforcer les relations humaines entre les anciens du lycée, travailler au rayonnement de  l’image lycée Bafuji de Gaoua et  inciter les membres à s’engager pour accompagner toutes initiatives émanent de l’établissement.

Abdou KIRACOYA ancien professeur de mathématiques de 1997 à 2002

Kiracoya Abdou inspecteur en mathématiques à  la direction régionale des enseignements supérieurs de Ziniaré et professeur de mathématiques de 1997à 2002 était l’invité d’honneur. Pour monsieur Kirakoya il n’y a  rien de tel que de voir des anciens élèves de de son établissement s’unir. « C’est un sentiment de joies et d’émotions qui m’animent en tant qu’invité d’honneur. Je loue l’initiative. Au-delà du statut de chacun, je me réjouis de l’initiative de se rencontrer et je pense qu’il y a beaucoup à gagner ». Il affirme par ailleurs qu’il «  faut tout faire pour sauvegarder cette amicale qui va beaucoup apporter aux jeunes. Un homme découragé est un homme fini et j’exhorte les membres du bureau à persévérer afin de surmonter les obstacles ».

Plus d’une centaine de personnes étaient à cette rencontre. Cette mobilisation satisfait le président national de l’amicale Fissouonté Hien(Procureur du TGI de Nouna) venu  spécialement de Nouna pour cette rencontre. « Je tiens à la structuration des sections, c’est elle la plus importante en terme de nombre. Je suis comblé de joies et d’émotions au regard de la mobilisation. Ce qui me satisfait plus c’est la variance en termes de promotions. Il y a eu presque toute les générations ».  L’organisation de la journée l’excellence en octobre prochain et l’octroi de documents pour la bibliothèque sont entre autres quelques activités à réussir en cette année 2018. Fissouonté Hien lance un appel à tous ceux qui ont séjourné un au lycée à adhérer à l’amicale. L’amicale des anciens élèves  du  lycée provincial Bafuji de Gaoua a été reconnue officiellement en 2013.

Dalou Mathieu Da

 

Réactions d’anciens élèves ayant pris part à la rencontre

Armel Farama Enseignant 

.C’est en 1994 que j’ai quitté l’établissement. Il faut dire que c’est une grande joie pour moi  de rencontrer des camarades que J’ai perdu de vue il y a plus de 20ans.  Les revoir ne fait que me rendre heureux. Je crois qu’il faut toujours garder ce lien et l’entretenir. On aura toujours besoin l’un de l’autre. C’est une très belle initiative et j’encourage ceux qui ont eu l’idée.

 

Kambou Emelie consultant dans un cabinet

J’ai quitté le Bafuji en 1999. C’est une grande joie et une fierté de retrouver des camarades de longue date. C’est une aubaine de renouer avec des amis que j’ai perdu de vue. C’est également l’occasion pour moi de m’engager avec mes camarades pour faire quelque chose au profit de nos petits au lycée. Ils ont besoin de notre soutien et de notre apport pour réussir. Je tiens à dire merci aux organisateurs et j’invite tous  ceux qui n’ont pas pu faire le déplacement et ceux qui ignorent l’existence à se joindre à nous pour qu’ensemble nous fassions quelque chose pour notre lycée.

Sansan Bélépaté Hien  chargé de programmes au fonds des nations unies pour l’enfance(UNICEF).

J’ai quitté le lycée en 2002 après le Baccalauréat pour l’université. On ne peut que se réjouir de cette initiative car j’ai retrouvé des camarades, des amis il y a 10 ans alors que nous avons passé de bon moment au lycée. Je me rappelle en terminale comment nous avons passé notre année. On dormait sur les bancs et à 5h on allait chercher des karités sans oublier les moments de football, ces moments de classes et ces cours très inoubliable. Je pense à mon professeur Kirakoya qui m’a donné d’aimer les mathématiques et ça me sert aujourd’hui. A l’endroit de ceux qui sont là, c’est de faire en sorte que l’amicale vive. J’encourage nos frères et sœurs qui ne sont pas là à rejoindre cette structure. Il y a des lycées qui n’ont  pas la même grandeur et valeur que le lycée Bafuji mais ils ont  une grande renommée.  Cela grâce aux cadres que l’établissement a formé. C’est donc notre devoir de tout faire pour rendre à lycée Bafuji ce qu’il nous a rendu.

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *