.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

A la découverte de nos communes : Les Thouni premiers occupants de la commune de Kampti


La commune rurale de Kampti est située dans la province du Poni. Ell est située sur la route nationale n°12 à 20 Km de la frontière avec la République de Côte d’Ivoire, à 45 Km de Gaoua (son chef-lieu de la région) et 420 Km de Ouagadougou. Kampti fait partie des plus grandes communes du pays avec 117 villages et  s’étend sur une superficie de 1244 Km². L’origine et le peuplement de cette commune à découvrir sur bafujiinfos.

Le peuplement de la commune de Kampti s’est effectué par vagues successives. Les premiers occupants de la commune sont les Thouni. Ils seront suivis par les Lobi et les Birifor. Ces différents groupes (Thouni, Lobi, Birifor) seraient venus du Ghana. Après les lobi et les Birifor, sont arrivées les Dioula (peuple commerçant), à la fin du XIXe siècle, à l’époque de la bataille de Kong. L’ on note l’installation relativement récente des mossé et des peulh venus du nord du pays à la recherche de terres fertiles et de pâturages.

Le toponyme Kampti est la contraction de la phrase « KA FI THE » qui signifie en lobiri « d’où viens-tu ? ». Cette phrase aurait été prononcée par la première personne que le colonisateur a rencontrée à l’entrée du village. La signification de cette phrase ayant été comprise comme étant le nom de la localité. Le nom traditionnel de Kampti est « Govitara » qui est le nom Thouni d’un grand fétiche qui n’existe plus de nos jours, puisqu’il a été remplacé par le fétiche Kossami.  La commune de Kampti est passée de 30445 habitants en 1996 à 43850 habitants en 2006. Cela représente une croissance globale de 44,03% en l’espace de dix ans, soit un taux d’accroissement intercensitaire de 3,71% pour la commune. Ce taux d’accroissement est supérieur à celui du pays qui était de 3,1%. Avec ce taux d’accroissement annuel moyen (3,71%), la population de la commune de Kampti s’estime à 58686 habitants en 2014. En 2019, Kampti comptera environ 70411 habitants.

La population de la commune de Kampti est constituée de plusieurs groupes ethniques. Les lobis qui constituent le groupe majoritaire,les thounis et les birifors sont aujourd’hui assimilés aux lobis.  Les Mossis qui sont arrivés des régions de Nord et du Centre (Yatenga, Passoré, Boulkiemdé, Sanmatenga) à la suite d’une migration agricole définitive à la recherche de terres fertiles et cultivables. – les peulhs sont arrivés récemment à la suite d’une migration saisonnière à la recherche de zone de pâturage pour le bétail. Ces différentes ethnies, qui peuplent la commune de Kampti, pratiquent trois religions différentes dans l’ordre d’importance: l’animisme (Lobi, thouni, birifor) caractérisé par un attachement aux pratiques ancestrales, l’islam et le christianisme.

Rappel historique

Le poste militaire de Kampti a été créé en 1920. Il devient chef-lieu de subdivision administrative en 1921. En 1929, la subdivision de Kampti est rattachée au cercle militaire de Bâtié. En 1965, elle est érigée en cercle, mais elle est ramenée au rang de subdivision en 1966. En mai 1979, Kampti est érigé en sous-préfecture, acquière le statut de chef-lieu de département en 1983 et devient commune de plein exercice en 1987. En 1985, deux anciens cantons Djigoué et Périgban érigés en départements, se détachent du département de Kampti. (Avec l’adoption de la loi N° 55-2004/AN du 21 décembre 2004 portant Code Général des Collectivités Territoriales (CGCT), le département de Kampti, à l’instar de tous les autres départements du Burkina Faso, a été érigé en commune rurale. Il compte cent dix-sept (117) villages administratifs

Qu’en est-il des services sociaux de bases ?

La commune de kampti dispose de 4 Centres d’Eveil et D’Education Préscolaire (CEEP) dont 3 sont fonctionnels ; le quatrième qui est le bisongo de Passena construit n’a pas encore ouvert ses portes. Dans le domaine de l’enseignement primaire, la commune compte deux Circonscriptions d’Education de Base (CEB) dont la plus récente date de l’année scolaire 2012-2013. La première qui est la CEB Kampti 1 couvre 28 écoles primaires publiques avec un total de 76 salles de classe dont 57 sont construites et 19 sont sous paillotes. La plus récente à savoir la CEB Kampti 2 couvre 21 écoles primaires avec 65 salles de classe dont  54 construites et 11 sous paillotes.  L’enseignement secondaire dans la commune de Kampti est assuré par quatre (04) établissements d’enseignement secondaire  publics à savoir le lycée départemental installé sur le site de l’ancienne base militaire coloniale de Kampti; un lycée communal installé à Kampti ; un collège d’enseignement général (CEG) à Goalgouli et un collège d’enseignement général (CEG) à Passéna .

Sur le plan sanitaire kampti compte actuellement huit (08) formations sanitaires  dont un (01) Centre médical et sept (07) Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) tous fonctionnels.

La commune dispose  également d’un poste de police, de gendarmerie, de douane, des eaux et forêts, de l’agriculture, de l’élévage et bien d’autres. Kampti bénéficie aussi des services de la nationale de l’électricité.

PCD exploité par Mamadou Ouattara correspondant communal




2 thoughts on “A la découverte de nos communes : Les Thouni premiers occupants de la commune de Kampti

  1. Kambou Ollo Youh

    Bon rappel historique de la commune de Kampti, mais désorrmais pensez à actualiser les données statistiques ou à preciser leur période. Sinon pour le cas des écoles post-primaire et secondaire, la commune en compte de nos jours huit au total dont six publics et deux privés (à kampti ville).

    Reply
  2. Sié Elie Kambou

    Félicitation à l’équipe de Bafujiinfos pour ces informations très riches sur la commune de Kampti que même certaines autorités locales gagnerait à en profiter. Du courage à vous. Que j’ai envi de vous lire sur la commune de Gaoua!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *