.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Commune de Iolnioro : La sécurité au cœur des échange entre autorité administrative et populations  à la base.


Il s’est tenue le mardi 14 janvier 2020 à Iolonioro, une Assemblée Générale initiée par le Haut-commissaire de la province de la Bougouriba, Madame Aminata TARNAGDA. L’objectif de cette rencontre est d’informer et de sensibiliser la population de cette localité afin de la mobiliser à la lutte contre le terrorisme.

Cette assemblée générale tenue ce mardi 14 janvier 2020, dans la commune de ioloniro a regroupé les élus locaux, les membres des comités villageois de développement (CVD),  les différents chefs de service de la commune, la confrérie des dozos, la gendarmerie de iolonioro, et la police de Tiankoura.  Le contexte sécuritaire difficile justifie cette initiative des autorités administratives dont l’objet est d’informer et de sensibiliser les populations par rapport à ce fléau. Le Maire a été le premier à prendre la parole à cette rencontre. Il a souhaité la bienvenue aux autorités provinciales et à la population qui s’est mobilisée à l’occasion.  A l’issue du mot de bienvenue du Maire Koumbou Alexis KAMBOU,  Aminata TARNAGDA Haut-commissaire de la province de la Bougouriba dans son intervention a communiqué les informations relatives au terrorisme au Burkina Faso. De son allocution on retient la mort de plus 700 personnes, la fermeture de plusieurs écoles, de centres de santé et de plusieurs déplacés internes occasionnés par le terrorisme. Face à cette situation, les populations doivent développer une grande solidarité à l’endroit des déplaces pour éviter qu’ils ne se retrouvent dans les rangs  des terroristes. Les populations sont invitées à signaler tout cas suspect aux forces de défense et de sécurité.
Par ailleurs elle a appelé les populations à répondre massivement à l’appel du président du Faso qui est le recrutement des volontaires pour la défense de la patrie. Elle a aussi demandé aux participants de rester vigilents et surtout d’éviter la stigmatisation qui pourrait aboutir à des conflits intercommunautaires  qui est l’un des objectifs recherchés par nos ennemis.
A la fin de son message, la parole fut donnée aux participants. Des  échanges francs et sincères ont permis aux deux parties d’harmoniser les points de vue pour combattre ensemble l’ennemi commun qui est le terrorisme.
Il faut rappel que la commune de Iolonioro a fait l’objet de plusieurs attaques. Le 30 octobre 2018, une patrouille de la police de Tiankoura de retour de Diassara, un village de la commune de Iolonioro est tombée dans une embuscade faisant un blessé du côté des policiers. Le 28 avril 2019, des individus suspects dans leurs fuite ont abandonné des armes et des munitions dans un village de la commune. Le 27 septembre 2019 soit un an après la première attaque, c’est la brigade territoriale de la gendarmerie de Iolonioro qui a été attaquée par des individus armés non identifiés faisant des dégâts matériels. La riposte des forces de défense et de sécurité a permis de neutraliser un assaillant.

Laurent KAMBOU, Correspondant communal



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *