.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Journée de dialogue de la commune de Loropeni : « Chacun doit payer les taxes pour le développement communal » dixit Yéri MOMO, citoyenne de la commune


Dans l’optique de donné l’occasion aux citoyens  de sa commune d’apprécier la gestion des affaires publiques locales, le conseil municipal  de Loropeni localité situé dans la province du Poni a tenu ce samedi 14 décembre 2019  dans l’enceinte des écoles centre A&B, la journée de redevabilité. Une journée qui a pour but d’améliorer la communication et renforcer la confiance réciproque entre les autorités locales et les citoyens.

Dans son exposé  aux  populations, le maire Sié PODA a fait le bilan des   activités réalisées  au cours de l’année 2019.  Plusieurs infrastructures ont été construites. « Les réalisations se sont passés dans plusieurs domaines, la construction de salles de classes à Sinara et des projets de constructions à Dimolo qui démarreront en début 2020, il y a le matériel d’équipement pour les centres  de santés, l’alimentation des infrastructures en énergie solaire, la réalisation de trois forages positifs et deux négatifs,  et sept forages réhabilités » a-t-il laissé entendre. Pour la réalisation de toutes ces activités la commune a dû débourser une somme qui avoisine les  200 millions FCFA. Ces activités sont   rendus possibles grâce aux concours des partenaires de la mairie. « À ce jour nous sommes à un payement de 199 millions, ce n’est pas un budget propre à la commune, c’est grâce au soutien des partenaires et à l’Etat, surtout au PACT  et le fond permanent qui sont en train de nous aider pour la construction de 15 boutiques » a précisé le maire PODA. La  lenteur dans la  passation des marchés et la  faiblesse de l’assiette fiscale n’ont pas permis l’atteinte des objectifs, d’où le jugement du bilan assez acceptable selon le maire Sié Pooda « je le juge moins satisfaisant, parce que notre souhait était d’aller à 100% des réalisations des activités, la mobilisation financière constitue notre difficulté majeure ». Il poursuit en affirmant que la commune et ses partenaires font  le mieux pour la satisfaction totale de la population.

Les participants à cette journée de compte rendu, à l’image de  Yéri Momo venu assister, apprécie positivement cette action de redevabilité. « Je salue le conseil municipal pour le travail abattu, moi j’ai pris part à une des sessions au titre des organisations de la société civile. Ce jour,  il y a des conseillers même qui disent aux gens de ne pas payer les taxes, d’autres disent de les dénoncer, certains par contre n’étaient pas d’accord pour la dénonciation. Pour moi si tout le monde a l’esprit de développement et s’engage au conseil il n’y a pas de raison de démobiliser les gens de ne pas payer les taxes. Chacun doit payer les taxes pour le développement communal. J’invite les conseillers à cesser ce comportement incivique» s’est-elle indignée.

En perspectives pour l’année 2020,  plusieurs infrastructures sont annoncées.  Notamment  la construction d’une gare routière  d’un  cout de 130 millions,  avec l’appui financier de PADEL. Le maire a invité les populations à contribuer pour le développement de la commune en payant les taxes car les difficultés majeures se résument à la mobilisation des ressources financières.   Cette journée de redevabilité a été rendu possible grâce  à l’appui financier  de  L’ONG Varena-Asso et du programme décentralisation développement communal.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *