.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

   Lutte contre le VIH/SIDA : Le SP/CNL-IST  encourage les acteurs locaux à poursuivre le combat


Une délégation du secrétariat permanent du conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (SP/CNL-IST ) a initié le mardi 05 novembre 2019  à l’ENEP de Gaoua, une rencontre de plaidoyer avec les acteurs locaux de la région du sud-ouest. L’Objectif de cette rencontre est de  reconnaître et encourager les efforts consentis par les acteurs qui œuvrent dans la lutte  contre le SIDA  et les IST.

La lutte contre le VIH SIDA et les infections sexuellement transmissibles concernent tous les acteurs au développement communautaire et pour une synergie d’action le secrétariat permanent du conseil national de lutte contre le SIDA et les IST veut impliquer davantage les élus locaux dans la lutte contre cette pandémie.  Au cours de cette rencontre de plaidoyer, les élus locaux ont salué l’initiative et promettent intensifier la lutte dans leurs communes respectives.

Hollo Doubloni est le maire de la commune de Nako. Il a affirmé, qu’« on a de nombreuses actions que nous pouvons faire sans gros moyens pour aider la population à se prendre en charge cette question de SIDA.  Je pense que nous avons  intérêt à aller dans le sens de la mobilisation de la population autour de cette question pour tenter de baisser cette séroprévalence qui est 2.5% ». Et pour Adama Dayo chef du département en charge des communautés coutumières et religieuses, des ONG et des OSC au SP/CNLS-IST.  « Nous croyons que les acteurs locaux peuvent prendre des initiatives pour permettre de lutter avec efficacité contre le SIDA et au nombre de ces actions ,c’est de travailler avec les partenaires techniques au niveau local parce qu’ il y a  des ONG et associations qui interviennent directement dans  les régions et nous souhaitons que ces ONG et associations fassent monter l’information de leur stratégie de lutte au niveau du SP/CNLS-IST afin que le premier responsable de cette structure puisse mieux les accompagner puis plaider auprès des structures de lutte au niveau international». Cette initiative est à louer selon Antoine M.Sylvanus Doamba Haut-commissaire de la province du Poni.  « Je me réjouis de la tenue de cette tournée de sensibilisation à Gaoua. Je tiens à saluer le secrétaire permanent qui est venu avec sa délégation nous encourager, nous apporter des informations nécessaires en impliquant les maires des différentes communes qui doivent prendre le relais en inscrivant dans leur plan de développement communal des activités de lutte contre le SIDA afin de réduire la maladie ».

Dr Smaila Ouédraogo, secrétaire permanent du conseil national a rassuré l’accompagnement de sa structure.  « Nous allons nous rendre disponible pour faire l’accompagnement technique nécessaire aux communes pour qu’elles puissent inclure le volet VIH dans la prise en charge.  Au-delà de l’accompagnement technique les communes ne participent pas très souvent aux appels à projets aussi bien national qu’international dans le domaine du VIH-Sida. Nous allons essayer de les accompagner dans ce sens sur les projets qu’elles pourraient élaborer puissent avoir l’accompagnement de SP/CNLS-IST afin d’avoir le financement qu’il faut ». Avec un taux de séroprévalence de 2.5%,  la région du sud-ouest est en zone rouge en matière de SIDA au Burkina. A Gaoua les personnes vivant avec le virus de sida se sont engagés dans la lutte contre ce fléau.

                                                                         Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *