.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Travaux d’urgence d’entretien des routes dans le du sud-ouest: Trois provinces concernées


Le conseil des ministres du 23 octobre 2019 a adopté un rapport relatif à l’attribution des marchés des travaux d’urgence d’entretien courant sur le réseau routier national dans les treize (13) régions du Burkina Faso. Ces travaux ont été identifiés sur la base des points de coupure sur le réseau routier dans les régions. Ils vont consister en la remise en l’état des couches totales ou partielles de la chaussée, de reprofilage, de la réalisation ou d’entretien d’ouvrage de franchissement ou d’assainissement. Bafujiinfos a voulu en savoir davantage sur ces travaux notamment pour ce qui concerne la région du sud-ouest. Il est allé à la rencontre du directeur régional des infrastructures du sud-ouest, Seydou Traoré.

Ce sont principalement quatre axes dans trois provinces qui sont concernés par ces travaux. Il s’agit de l’axe Bomoi- Malba-Nako et Kampti-Djigouè dans la province du Poni, de l’axe Bondigui- Wan dans la Bougouriba et de Batié-Kpéré dans la province du Noumbiel. Il ne s’agit pas d’un entretien courant de tous les tronçons. Les travaux s’effectueront seulement sur les zones de coupures. Elles sont des endroits où il y a des ravinements, où l’eau stagne parfois et où souvent la voie est coupée où presque rendant la circulation difficile. Il est prévu de faire des ouvrages à ces endroits afin de rétablir la circulation a expliqué le directeur régional des infrastructures du sud-ouest  Seydou Traoré. En plus, il y aura de légers travaux de débroussaillement sur d’autres axes afin de dégager les voies pour plus de visibilité. Cette année, la région a reçu beaucoup de pluies avec les dégâts sur les voies. Malheureusement les travaux qui vont débuté bientôt ne pourront pas prendre en compte ces nouvelles dégradations car n’ayant pas fait l’objet d’un recensement préalable. Cependant ils pourront être pris en compte dans le projet d’entretien courant qui est en cours et qui concernera   toutes les voies a poursuivi Monsieur Traoré. Les routes en terres dans la région sont fortement dégradées. Ils ont fait l’objet de plusieurs reportages et d’interpellation par les autorités communales. L’axe Tonkar-Bomoi-Malba fait partie des axes les plus dégradés.

Pour le Directeur régional en plus des facteurs naturels,   les actes d’incivisme  contribuent à la dégradation de ces voies. En effet, les camions qui vont puiser le sable ne respectent pas les consignes. Ils circulent juste après les pluies pendant que la chaussée est encore imbibée ce qui causes les « escaliers » qu’on constate sur cette voie. Aussi, creusent-ils la terre aux abords des voies. Quand il y a des ravins qu’ils tentent de boucher, ils le fond avec de la terre qui ne répond pas aux normes ce qui empire davantage la situation. Seydou Traoré appelle donc au respect des consignes surtout la barrière de pluie pour que les voies puissent rester carrossables.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *