.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Marche des filles de joies à Gaoua : « Augmenter les frais de passes » ? Jamais


Image d’illustration

Suite à une information faisant cas d’une marche des filles de joie dans la cité de bafuji le mardi 1er octobre 2019 pour demander l’augmentation du prix des passes de 2000 à 3000F une équipe de bafujiinfos a passé du temps aux cotés des témoins oculaires de la scène, les voisins immédiats et les filles qui font l’objet de la rumeur pour vérifier l’information.

L’information est fausse. « Nous avons aussi vu cette information qui circule sur les réseaux sociaux informant les internautes que des prostituées auraient marché pour une augmentation de leur ‘’offres’’. Mais ce que nous avons entendu, elles disent à travers leur marche exprimer leur joie pour l’indépendance de leur pays. Vous savez que le 1er octobre était l’indépendance du Nigéria  » a témoigné un riverain sous anonymat.

Toujours assoiffé d’avoir l’information réelle, juste et consommable notre reporter accoste une coiffeuse. Là cette dernière ignorait cette information. Soudain une fille de passage  marque un arrêt. « Excusez-moi, c’est vrai la question ne m’a pas été adressé mais je crois que je suis au courant de la nouvelle qui circule »  « Ah bon ? » L’interroge notre reporter

La fille « ce n’est pas la marche des filles de passe? » oui, répond le journaliste. La fille continue son discours : «  je vends des articles au marché et quand elles sont arrivées elles étaient toutes contentes, j’ai cherché à comprendre leur enthousiasmes, elles m’ont dit que c’est la fête de l’indépendance de leur pays le Nigéria ». « Je peux vous conduire même chez elles pour que vous leur demandez » conclut-elle.

A quelque mètre de notre lieu de conversation nous voilà devant ces filles. Prenant la parole une d’entre elles s’étonne : « c’est parce que on n’a pas enregistré notre marche sinon j’allais vous montrer monsieur. Nous on s’est retrouvé en famille pour faire la fête de notre indépendance comme on n’est pas au pays on a voulu faire ça aussi de notre façon .vraiment on ne sait pas comment les gens ont fait pour dire ce que nous apprenons à gauche et à droite »

Un gérant de bar où nous avons trouvé ses filles dit: « l’erreur que ces filles ont commis c’est de n’avoir pas demandé une autorisation de manifestation auprès des autorités sinon je ne pense pas que c’est juste ce qui se dit sur elles.».

Faut-il le rappeler la police de Gaoua avait procédé à la fermeture des sites de fréquentation des ‘’filles de joie’’ dans le mois d’octobre 2018 . Des propriétaires ou gérants de chambres closes ou débits de boissons avaient comparus le mardi 09 octobre 2018 devant les juges du tribunal de grande instance de Gaoua pour des faits de proxénétisme.

Dar Flavien Da



Articles similaires

One thought on “Marche des filles de joies à Gaoua : « Augmenter les frais de passes » ? Jamais

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *