.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

MEEVCC : les collectivités territoriales outillées en matière d’environnement.


Il s’est tenu le lundi 23 septembre 2019 à Gaoua, un atelier de restitution des données collectées sur le transfert de compétence en matière d’environnement et de ressource naturelles. C’est la salle de conférence du conseil régional du sud-ouest qui a servi de cadre d’échange à cette rencontre organisée par le ministère de l’environnement, de l’économie verte et du changement climatique.  cet atelier qui a réuni les présidents des différentes collectivités territoriales de la région a été présidé par Sorobèna YOUL représentant le président du conseil régional du sud-ouest.

Les changements climatiques constituent l’une des graves menaces du moment et chaque citoyen doit œuvrer pour la protection de  l’environnement.  Cet atelier a pour objectif d’échanger sur les forces et les faiblesses des activités menées au niveau des collectivités territoriales par le ministère en charge de l’environnement. Le conseil régional du sud-est n’est  pas en reste, dans le plan de développement du conseil régional du sud-ouest, des questions liées à l’environnement ont été pris en compte, des actions ont été également menées a souligné Sorobèna Youl représentant le président du conseil régional du sud-ouest. «  Lors de notre mandature, nous avons créé un bosquet à Dano qui couvre un espace de plus d’une dizaine d’hectares. C’est déjà un effort et nous ne faisons que  prendre le train en  marche et nous saluons déjà toutes les actions menées dans ce sens ». Gontrand Somé directeur de développement institutionnel et des affaires juridiques explique le sens de cet atelier  « c’est de pouvoir restituer un certain nombre de données collectées sur les efforts que les collectivités elles-mêmes font en matière de protection de l’environnement mais également l’effort que le ministère déploie pour appuyer les collectivités dans l’exercice des compétences transféréesIl y a une équipe qui est venue collecter les données sur le terrain auprès des collectivités et des services techniques.  Aujourd’hui,  nous allons ensemble les restituer pour que les différents acteurs regardent les forces  et les faiblesses dans la mise en œuvre des compétences transférées et de voir ce qui peut être amélioré».

De cette étude, il ressort que les collectivités font beaucoup d’efforts pour exercer les compétences transférées mais qu’il y a de nombreuses choses à faire.  « Il y a la création du service dédié aux questions environnementales car la plupart  des collectivités  sillonnées n’ont pas de service qui prend en charge les questions de l’environnement. Il y a aussi la question de communication qui doit être faite par le ministère dans les différentes collectivités en matière de l’environnement mais la question de ressource financière et humaines s’impose »   a dit M. Somé.  Au sortir de cet atelier il est attendu des acteurs des collectivités territoriales qu’ils s’approprient davantage les ressources de l’environnement qu’elles même peuvent délimiter, qu’ils exercent et accompagnent le ministère et que les questions de l’environnement ne soient plus l’apanage du seul ministère en charge de l’environnement uniquement.

                                                                 Victorien DIBLONI  



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *