.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

ODJ : Une marche pour dénoncer l’assassinat de ses militants à travers les rues de Gaoua


 

En mage de la dixième édition de son camp qui se tient cette année à Gaoua, l’ODJ (l’Organisation Démocratique de la Jeunesse) a organisé ce samedi 7 septembre 2019 une marche-meeting à travers la ville de Gaoua. L’objectif de cette marche est de dénoncer l’assassinat de deux de leurs camarades le 31 mai dernier à Sebba dans la province du Yagha.

C’est de l’ENEP de Gaoua, où se tient le camp que les marcheurs sont partis. Ils ont arpenté les rues de la ville de Gaoua ce 7 septembre 2019 avec un arrêt sous les manguiers des funérailles du secteur N°4 où ils ont tenu un meeting. Cette manifestation vise à dénoncer l’assassinat de Fahadou Cissé et Hama Balima tous deux militants de l’ODJ et qui ont trouvé la mort dans des circonstances qui ne sont pas encore élucidées à Sebba dans la province du Yagha le 31 mai 2019.  Pour les militants de l’ODJ, ce double assassinat est politique « Des indices matériels et des agissements des acteurs, tout porte à croire qu’il s’agit d’un crime politique d’Etat hâtivement attribué à un acte terroriste par une laconique déclaration du bureau du MPP. En effet, la scène du crime a été soigneusement nettoyée, les corps criblés de balles, les réticences manifestes à faire l’autopsie demandée par les familles et l’organisation » a dit Kalifa DA, président de la section ODJ du Poni dans un message qu’il a lu et qui la veille avait déjà été remis aux autorités. L’ODJ est d’autant confortée dans sa conviction du fait que ses deux militants avaient déjà fait l’objet de menaces de mort. La cause, ils mènent un combat contre le pillage des ressources par les sociétés minières, la corruption dans les administrations publiques, et pour l’accès aux services sociaux de base de qualité dans leur province.

Sous la transition, ils avaient réussi à bouter hors de la province une société minière qui s’illustrait dans le pillage des ressources et le traitement des populations en bête de somme.  « Nonobstant le contexte ambiant d’insécurité lié au terrorisme et considérant l’attitude trouble de l’autorité, l’ODJ n’exclut aucune piste dans la recherche de la vérité sur l’assassinat des camarades Fahadou Cissé et Hama Balima. Elle appelle donc l’autorité à diligenter une enquête sur ce double assassinat à commencer par accéder à la requête relative à l’autopsie » a déclaré Kalifa DA.
Le président national de l’ODJ, Gabin KORBEOGO a quant à lui salué la présence des organisations amies parmi eux. Il a aussi félicité la section du Poni pour avoir eu l’initiative d’organiser cette marche en marge du camp pour dénoncer l’assassinat de leurs camarades. Pour lui, l’ODJ travaille à l’éveil de conscience des populations pour un changement véritable et le changement véritable c’est le changement révolutionnaire. Il a souhaité que le travail de mobilisation puisse se poursuivre et s’approfondir. Les représentants du SYNATEB, de l’UAS régional et du Balai citoyen présents à ce meeting ont tous salué la contribution de l’ODJ à l’éveil de conscience des citoyens et au mieux être des travailleurs. Ils ont par ailleurs encouragé les militants de cette organisation et leur ont rassuré qu’ils vont continuer de mener la lutte ensemble pour un changement véritable au « Pays des Hommes Intègres ». Le meeting a été ponctué par une animation musicale assurée par le ragae maker Almamy KJ qui a dans ses chansons rendu hommage aux camarades qui ont été assassinés mais aussi dénoncé le pillage des ressources par les puissances étrangères.

 

Après le meeting, les marcheurs repris leur route et ont arpenté les artères de la ville avec des banderoles où ils réclament justice pour leurs camarades avant de regagner l’ENEP d’où ils étaient venus.
En rappel, l’ODJ tient depuis le 3septembre 2018 la 10e édition de son camp à l’ENEP de Gaoua. La clôture est prévue pour cette soirée du 7 septembre 2019.

Dar Flavien DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *