.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

10ème édition du camp ODJ à Gaoua : « cultiver l’esprit de sacrifice » au cœur des échanges


Plus de 500 jeunes venus des quatre coins du Burkina prennent part à la 10ème édition du camp de la jeunesse organisée du 03 au 07 septembre 2019 à l’ENEP de Garoua. Cette  édition du camp a pour thème :  » cultiver l’esprit de sacrifice » et prévoit comme activités : une conférence inaugurale sur le thème, une cérémonie solennelle d’hommage et une marche-meeting pour exiger vérité et justice pour leurs camarades martyrs et de dénoncer le tournant fascinant du pouvoir MPP et alliés.

Venue de toutes les localités du pays, les jeunes patriotiques et révolutionnaires vont pendant cinq jours échanger sur leurs points de vues afin d’apporter leur contribution au mouvement démocratique et révolutionnaire. Pour Kalifa Da, président du comité d’organisation,  » ce camp est un cadre de formation de la jeunesse burkinabé notamment ceux qui veulent se battre au tour de leurs préoccupations « . « Après la mort de Norbert Zongo,les jeunes n’avaient plus de cadre pour se rencontrer et soumettre leurs doléances à qui de droit afin que des réponses leurs soient apportées, c’est dans ce sens qu’est créé l’ODJ qui est une structure de  jeunesse qui regroupe toutes les couches de la jeunesse du Burkina qui veulent se battre au tour de leurs préoccupations »,dira-t-il.

Ce camp se tient dans un contexte difficile marqué par les attentats terroristes, la fronde sociale et de la liquidation des OSC dont l’ODJ en particulier avec l’assassinat de deux de leurs camarades dans le yagha,d’où l’information et une invite à l’endroit des campeurs sur la situation du pays et l’esprit de sacrifice pour que les préoccupations des populations puissent être prises en compte dans les lignes de la politique gouvernementale.

Pour cela plusieurs activités sont inscrites  à savoir, la conférence inaugurale qui est l’activité phare qui portera sur le thème: » cultiver l’esprit de sacrifice « , les ateliers de formation tout long des  cinq jours, les activités socioculturelles ,aussi la marche-meeting dans la matinée du sept septembre à partir des manguiers des funérailles du secteur n°4 de Gaoua.

Sié Lamine Kambou



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *