.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CONCOURS PROFESSIONNEL 2019 : 535 candidats composent au sud-ouest.


A l’instar de leurs collègues des autres régions du pays, les candidats aux concours professionnels de l’éducation et de la santé ont composé ce vendredi 30 août 2019 à Gaoua. Le Top départ de cette composition a été donné par Aboubacar Traoré, secrétaire général de la région du sud-ouest représentant le gouverneur. Ils sont 535 candidats  pour répartis dans trois jurys.

C’est au Lycée provincial Bafuji de Gaoua que les candidats aux différents concours de l’éducation et de la santé ont composé pour la session de 2019. L’administration des épreuves a été patronnée par le secrétaire général de la région du sud-ouest, Aboubacar Traoré, représentant le gouverneur. Il a donné le top départ de la composition des épreuves de ces concours professionnels sessions 2019 au sud-ouest. Ils sont 535 candidats dont  210 candidats pour le compte du ministère de l’éducation nationale et 325 pour le ministère en charge de la santé, reparti dans trois jury. Les candidats ont pu effectivement début la composition sans difficulté.
Le secrétaire général de la région a rassuré qu’à ce stade de l’organisation desdits concours aucun incident majeur n’est a signalé. Par ailleurs, il a laissé entendre qu’avec le système des inscriptions en ligne aucune difficulté grave n’est survenue pour le moment. Cependant, il a noté qu’il ya certaines femmes qui se sont inscrites avec le nom de leur mari alors que sur leurs CNIB y figure seulement leur nom de jeune fille. Ces difficultés ont vite été résolue a-t-il ajouté.     Après l’appel et l’installation des candidats, tout se déroule bien a aussi rassuré Sié Hien surveillant aux concours professionnel de la santé.
Mariam Zoromé est candidate au concours professionnel des accoucheuses brevetées.  Elle se dit un peu stressée, mais  ne  craint pas d’affronter les épreuves.  « J’ai préparé les concours avec un peu de stresse, j’espère que les sujets seront à notre portée et avec l’aide de Dieu la chance viendra ».  Elle est d’autant confiante  parce que selon elle  les sujets qui leurs seront administrés c’est ce qu’elles ont l’habitude de faire sur le terrain. Certains concours du ministère de l’éducation nationale ne sont toujours pas déconcentrés. Les candidats composent dans le centre unique de Ouagadougou. C’est la première fois que l’inscription aux concours professionnels s’est faite en ligne.

                                                                         Victorien DIBLONI

.



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *