.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

CRTS de Gaoua : il faut au moins 25 à 30 poches de sang par jour pour le seul CHR de Gaoua


 

Situé en face  de l’entrée principale du centre hospitalier régional de Gaoua, le centre régional de transfusion sanguine (CRTS) de Gaoua a ouvert  ses portes officiellement depuis janvier 2019. Ce centre a débuté ses premières  activités  de collectent  de sang le 29 juillet 2019. Il a pour mission la dotation des formations sanitaires en produits sanguins.  Il   couvre toute la région du sud-ouest. 

 

La région du sud-ouest dispose désormais d’un centre de transfusion sanguine. Il est situé dans la même enceinte que le centre hospitalier régional de Gaoua.  Sa mission est de collecter le sang et de ravitailler les formations sanitaires en produits sanguins. Ainsi, tous les jours, des poches de sang sont collectés et  pour  Dr Romaric Drissa Koné   « ces poches de sang collectées sont destinées aux malades qui sont dans les formations sanitaires et particulièrement les premiers malades demandeurs sont les enfants de moins de cinq et les femmes dans les maternités ». Le don de sang revêt une importance capitale. Personne ne peut présager à qui est destiné le sang que l’on donne. Dr Koné  le justifie en ces termes «Je donne mon sang pour sauver des vies humaines, on ne donne pas  le sang pour sauver l’autre, on donne le sang pour sauver  la vie mais on ne sait pas laquelle vie car cette vie peut être la nôtre, le don de sang nécessite beaucoup de générosité ».  Le don de sang est un acte bénévole et recommande beaucoup de noblesse. Toute personne en bonne santé âgée de 18 à 60 ans peut être candidat au don de sang. Il existe des processus de vérification, « après avoir accueilli un donneur de sang il faut tout d’abord vérifier son aptitude à pouvoir donner de son sang,  à travers son état physique, physiologique etc. » a dit Dr Koné.

La stratégie de collecte de sang  du centre régional de transfusion sanguine concerne les établissements scolaires, professionnels, les camps militaires et certaines organisations civiles qui viennent en aide en organisant des opérations de collecte de sang. Pour donner son sang il faut avoir 50 kg, puis suivra la vérification de votre état de santé par des examens préliminaires.
En cette période, la demande en sang est très élevée. « Seulement au CHR de Gaoua il faut au moins 25 à 30 poches de sang par jour afin de pouvoir espérer satisfaire la demande. Tous les jours il y a demande de sang, la demande est forte mais l’offre ne suit pas » a déploré Dr Koné.  Le don de sang chez l’homme est trimestriel tandis que la femme a quatre mois afin de pouvoir redonner son sang.  Dr Koné rassure toutes les populations que le sang mis à la disposition  par le CRTS est entièrement gratuit dans les centres de santé et un petit geste est offert aux donneurs pour leur motivation. La difficulté majeure c’est ceux qui ne veulent pas donner et qui incitent d’autres de ne pas le faire.

Le CRTS est une entité technique et opérationnelle du centre national de transfusion sanguine (CNTS) basé à Ouagadougou. A ce jour on dénombre huit entités opérationnelles dont quatre CRTS (centre régional de transfusion sanguine)  et  quatre DPD (dépôt préleveur déficèle de produit sanguin). Selon Dr Romaric Drissa Koné directeur du centre régional de transfusion sanguine du sud-ouest (CNTS) les DPD sont des centres de promotion pour le don de sang, de collecte des poches de sang, de préparation et de distribution du sang collecté.  Le CRTS  a la même mission que le DPD  à la différence que      le centre régional de transfusion sanguine dispose d’un laboratoire qui lui permet de faire des examens. Le CRTS de Gaoua ne dispose pas encore d’un laboratoire.

                                                                                 Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *