.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Sud-ouest : En 10 ans d’existence le FPDCT peut se regarder dans le  miroir


Le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a organisé, ce Mardi  20 Aout 2019 un atelier d’information au profit des professionnels des medias de la région du sud-ouest. Objectif, présenter le fonds,  ses acquis et les défis après 10 ans d’intervention. C’est la salle de conférence du conseil régional du sud-ouest qui a servi de cadre d’échange. 

En 10 ans d’existence le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) se réjouit des résultats engrangés dans la région du sud-ouest. C’est ce qui ressort de l’atelier d’information qui a réuni les professionnels des medias de la région du sud-ouest.

A en croire Sami POODA, chef d’agence du FPDCT du  sud-ouest le Fonds a pu accompagner  les 28 communes de la région et le conseil régional dans la réalisation des infrastructures sociales et économiques à travers 305 projets de développement de 2011 à 2019, avec un taux d’achèvement supérieur à 95%. Au nombre des réalisations du FPDCT au sud-ouest, la construction d’infrastructures sanitaires (CSPS de Sibéra), éducatives (3 salles de classe au CEG de Dano) et la réalisation des infrastructures administrative(le Conseil régional du sud-ouest et l’état civil de Diébougou), des boutiques de rue dans différentes communes de la région etc.

En dépit des acquis majeurs enregistrés par le FPDCT, des insuffisances demeurent toujours et entravent son véritable ancrage institutionnel. Elles se résument essentiellement à :

Un portage politique trop timide : le FPDCT a été créé avec pour vocation d’être l’unique dispositif de financement des Collectivités territoriales. Or, le constat qui se fait, est la création par l’Etat de structures et de mécanismes parallèles de financement de ces Collectivités.

Une allocation des ressources non fondée sur des bases de prévisibilité et de durabilité : le système d’allocation des ressources d’investissement au FPDCT ne permet pas jusque-là d’assurer des financements pérennes et prévisibles aux CT. Autres aspects c’est La mauvaise qualité de certains ouvrages et la faible capacité technique de certaines communes.

Les hommes de médias ont à l’issu de cet atelier d’information  visité certaines boutiques réalisées par le  FPDCT dans la commune urbaine de Gaoua.

En rappel  le Fond Permanent pour le Développement des Collectivités Territoriales (FPDCT) a pour missions de concourir au financement des programmes de développement des Collectivités territoriales et contribuer au renforcement de leurs capacités opérationnelles. Il  couvre l’ensemble des 364 collectivités territoriales (communes et régions) du pays avec l’ouverture de 13 agences régionales. Il a été institué par la loi N° 055-2004/AN portant code général des collectivités territoriales.

Sié Michael DA



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *