.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Parentée à plaisanterie : Un Youl meurt et un Da occupe la tombe


Le peuple des rameaux Lobi du sud-ouest (Birifor,dagara, Djan,Gan,Lobi,Pougli) plaisante avec les habitants des cascades, du kénédougou mais aussi les bôbô et bwaba. A l’interne du peuple Lobi existe la parenté à plaisanterie et peut intervenir dans plusieurs circonstances, les fêtes, cérémonies, funérailles etc.Un reporter de bafujiinfos a assisté une séance de plaisanterie à une inhumation. Lisez plutôt.

Cela fait trois jours que la famille youl pleure son fils décédé des suites de longue maladie. Le 27 Juillet aux environs de 16h parents, amis et collègues conduisaient youl sansan Jean à sa dernière demeure au secteur 2 de Gaoua non loin du lycée municipal. Sur les lieux, la foule constate la présence d’un jeune de plus de 30 ans à l’intérieur de la tombe. En attendant l’arrivée de la dépouille la plaisanterie commence « Eii  toi là sort. Que veux-tu ? Des injures fusèrent de partout notamment de la famille youl, palé, somé et sib. Le camp d’en face en occurrence les Da ne se laisse pas faire. Ils ripostent et assurent « montrer nous que vous êtes capables ».

Et la bagarre failli s’éclater

Alors que les échanges et les taquineries se poursuivaient, deux personnes dont nous tairons les noms voulurent sortir le Da de force. Malgré les interpellations, ils insistent dans leur action. Au même moment certaines personnes jetaient des pièces d’argent pour l’encourager à quitter la tombe afin que l’on procède à l’inhumation. YOC un membre de la famille arrive sans parler jette des pièces d’argent et un billet de 500frcs.Il invita les autres à ne pas violenter celui qu’ils appellent leur esclave car c’est la tradition déclare t-il. Quelques mn plus tard, il sorti de la tombe et l’on procéda à l’enterrement.

Origine

En pays Lobi(Birifor,lobi, dagara, djan, Gan, pougli),l’inter-parenté à plaisanterie existe. Pour le cas des birifors et lobi que nous connaissons, les Da ont pour esclave les palé, sib, somé, palenfo et palé vice-versa. Les Kambou, kambiré plaisantent avec les Hien, Gongo etc….. Malheureusement cette pratique tend à disparaître aussi bien chez des adultes que chez la nouvelle génération. Pourtant, l’inter parenté à plaisanterie occupe une place importante dans le vivre ensemble. Il intervient en cas de conflits majeur, de familles, lors des cérémonies festives et bien d’autres. Pour perpétuer cette valeur propre à nous, il convient de retourner à la source. Il s’agira d’aller à l’information afin de s’imprégner de tous les détails afin que reste et demeure l’inter parenté à plaisanterie.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

One thought on “Parentée à plaisanterie : Un Youl meurt et un Da occupe la tombe

  1. Kambou Sié Elie

    La parenté à plaisanterie, une valeur sûre à ne peut perdre. Sinon je me demande comment serait ce monde en proie aux conflits de tout genre sans la parenté à plaisanterie.
    Merci à Bafujiinfos pour ce cours d’histoire.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *