.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Ollo Kambou : Cet enseignant qui fait de la terre son second métier


C’est officiel les écoles Burkinabè ont refermées leur porte ce 15 juillet 019. Période de découverte, de voyage et de repos pour les enseignants. Ollo Kambou enseignant de l’école de silom dans la commune rurale de Legmoin a choisi de retourner à la terre. Bafujiinfos. Com est allé à sa rencontre.

Il est 10h30 lorsque nous arrivons à l’école. Loin de nous trois enfants tiennent leur dabas aux côtés d’un monsieur habillé en bleu blanc et d’un pantalon jean. Ce n’est autre que  Ollo Kambou directeur de l’école de silom, village situé à 2 km du chef lieu de la commune. C’est  le quotidien pour le natif du village de Holly à chaque vacance depuis qu’il a intégré la fonction publique depuis 2007.

L’amour pour la terre date……

2ha et demi de champ de mais, des portions de champs d’haricot, de pois de terre, un jardin composé, une pépinière de manioc…la liste est longue. En somme Ollo kambou pratique la terre. Pour ce dernier, la passion pour la terre ne date pas d’aujourd’hui. « C’est depuis la petite enfance que  j’ai appris à cultiver au côté de mon père. Il m’a toujours dit que la terre ne ment pas et c’est d’ailleurs   grâce à l’agriculture  que mon papa a payé ma scolarité jusqu’à ce que je devienne enseignant aujourd’hui. Je n’aime pas m’asseoir sans rien faire. Pour moi travailler la terre me permet de nourrir ma famille et de subvenir aux besoins primaires de ma famille.».

Il y a de cela douze ans que Ollo Kambou est dans l’enseignement mais aussi dans la pratique de la terre. Hien corneille Donald est élève en classe de seconde A village « un jeune du village de welba est venu un jour me voir dans mon jardin et il m’a dit que ce n’est pas mon travail. Puis il ajoute, je ne suis pas venu me moquer de vous, mais je veux apprendre pour aussi être comme vous. Ces paroles m’ont beaucoup conforté dans ma position ».Hors mis l’agriculture, Ollo Kambou pratique l’élevage des poules, des dindons, de moutons , de chèvres et de porcs.

Des difficultés l’enseignant cultivateur en rencontrent. Il s’agit principalement de l’absence et de la cherté  de la main d’œuvre, le manque de ressources pour l’acquisition des intrants et la mauvaise répartition des pluies dans le temps et dans l’espace.

Ollo est aussi brillant en classe

En douze ans de service, Ollo Kambou a réalisé 05 fois un taux de cent pour cent au certificat d’études primaires. Cela lui  a valu  des distinctions au niveau de la commune de legmoin, de la province du Noumbiel et au niveau régional à l’occasion des journées d’excellence. En 2015, le jeune enseignant a aussi remporté le prix du meilleur jeune organisé par le bureau national de la jeunesse de l’église protestante évangelique du Burkina.Outre cela, l’enseignant exemplaire a rafflé plusieurs prix dans sa jeune carrière. Il s’agit entre autres des prix en concours de dessins, des champs et jardins scolaires.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *