.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

LA GESTION DES ORDURES MENAGERES : UNE TACHE DIFFICILE POUR LA COMMUNE DE GAOUA


La question de la gestion des ordures ménagères est un véritable casse-tête pour les autorités municipales de la région du Sud-Ouest. Dans la commune de Gaoua, les ordures sont déversées dans la rue, dans les caniveaux et même aux endroits où l’interdiction est formellement marquée. Juste au lendemain de la fête de la tabaski  une équipe de Bafujiinfos a suivi les itinéraires d’une société privée  de la place en charge de l’enlèvement des ordures dans la ville. Il s’agit de la société « Poni multiservice ».

Débarrasser  la ville de Gaoua  de ses ordures ménagères n’est pas une chose aisée. Sur la question, citoyens et autorités municipales se renvoient la balle. Pour apporter une réponse à la question, la mairie de Gaoua à travers la société « Poni multiservices » procède à l’enlèvement de ces ordures ménagères. La société en question dit rencontrer d’énormes difficultés à cause de l’incivisme de certains citoyens Un des responsables Warinbourô Palé Superviseur de la société « Poni multiservice » section assainissement explique leurs leur calvaires dans cette tâche de ramassage des ordures « Nous la menons difficilement parce que nous avons des problèmes avec la population de Gaoua.   Quand nous rentrons dans certaines concessions pour ramasser les ordures, on trouve des déchets dans les bacs à ordures. Quand on veut parler, c’est des problèmes et comme c’est nous qui voulons, on supporte tout ».

Outre ces difficultés, sur certaines artères de la ville de Gaoua, des populations déversent les ordures dans des caniveaux situés en pleine ville et bien d’autres endroits où les panneaux qui interdisent les dépôts d’ordures ne découragent pas les contrevenants. Warinbourô Palé n’arrive pas à s’expliquer le comportement incivique de certains citoyens « Honnêtement, je n’arrive pas à comprendre la population de Gaoua, un truc qui est écrit rouge sur blanc « interdit de jeter les ordures » mais quand-même elle le fait. Je ne sais pas comment elle pense». Il appelle la population à les aider à faire le travail. Il demande également le soutien des autorités parce que dit-il ils souffrent   dans  ce travail.

Seule la mairie ne pourra pas assainir la ville. Certains citoyens  comme Sévérin Somé demandent aux populations de venir soutenir la mairie de Gaoua en adoptant des comportements civiques. « Quand on regarde la ville, c’est vilain à voir. Je demande à la population de faire des efforts. Ce n’est pas le Maire seul qui doit faire le travail. C’est nous-mêmes qui sommes à Gaoua qui devons penser là où il faut verser les ordures ». Pour lui, c’est l’ignorance qui conduit à ces comportements. « Les gens ne comprennent pas quand tu les interpelles, ils te demandent si c’est toi qui es le Maire ou si tu es un policier » or la salubrité de la ville n’incombe pas aux seuls agents de la collectivité. Les autorités municipales de la ville de Gaoua ne baissent pas les bras. Elles font de leur mieux pour assainir la ville. Outre l’action de ces sociétés de ramassage des ordures et les travailleurs HIMO, elles passent fréquemment par des communiqués et émissions radiodiffusées pour poursuivre la sensibilisation des populations à la bonne gestion des ordures ménagères. Mais la sensibilisation à elle seule suffira-t-elle?

Kissogo Karim OUATTARA

 



Articles similaires

One thought on “LA GESTION DES ORDURES MENAGERES : UNE TACHE DIFFICILE POUR LA COMMUNE DE GAOUA

  1. Sié le Charmeur

    Vraiment triste. Surtout quand je vois que c’est bien écris interdit de jeter des ordures et malgré ça des gens vont aller déposer leurs ordures la bas. C’est écœurant.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *