.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Tabaski à Gaoua : Les fidèles musulmans ont prié pour la stabilité du pays


.

Les Musulmans ont célébré ce dimanche 11 aout 2019 l’Aïd El Kébir ou la Tabaski. A Gaoua C’est la place de la révolution qui a servi  de cadre à la célébration de cette fête.  La communauté musulmane de Gaoua a placé cette célébration sous le signe de la cohésion sociale  et de la stabilité du pays. C’est l’Imam, Abdoul Salam Sissako    qui a présidé la prière.

A l’instar des fidèles des autres localités du pays, la communauté musulmane de Gaoua a fêté ce 11 décembre 2019 la tabaski, une des fêtes importantes en Islam. C’est  sous le signe de la  cohésion sociale, de la tolérance et de  la paix, gage d’un développement durable que les fidèles musulmans de la cité du Bafuji ont placé cette commémoration. Et pour Abdoul Salam Sissako imam de la Grande mosquée de Gaoua qui a présidé la prière, c’est  un grand jour pour tous les musulmans. A cette célébration, chaque fidèle doit immoler un mouton mais cette prescription n’est pas obligatoire. «  Ceux qui ont les moyens peuvent égorger un bélier mais  ceux qui n’ont pas les moyens ne doivent  pas  se forcer, c’est un jour de partage » a dit l’Imam. En cette fête de l‘Aïd-E l Kebir les fidèles musulmans n’ont pas aussi manqué de prier pour le retour des pèlerins qui sont en terre sainte pour accomplir leur pèlerinage afin qu’ils reviennent sains et saufs au  Burkina. L’Iman Sissako a par ailleurs invité les  musulmans à chercher à connaitre davantage Dieu, à cultiver les bonnes pratiques du mieux vivre ensemble, le pardon, l’entente. La communauté musulmane de Gaoua a profité de cette célébration pour saluer  le gouvernement  pour l’effort fourni cette année à travers leurs actions  qui ont consisté à accompagner les  pèlerins à la terre sainte.

Les autorités administratives de la région ont  marqué de leur présence à cette fête de Tabaski.  Conduite  par le secrétaire général de la région du sud-ouest, Aboubacar Traoré  représentant le gouverneur, elles sont allées  assister les fidèles musulmans de Gaoua  dans  leur prière qui a consisté à bénir la nation entière. Que tout ce qui a été fait ce jour puisse se transformer en grâces pour le Burkina Faso a laissé entendre M. Traoré. Le Burkina vit une situation tumultueuse actuellement d’où l’invite de tout un chacun à une franche collaboration pour le développement du pays des hommes intègres.   Idrissa Ouattara est un fidèle croyant qui a participé à cette prière de la Tabaski. Pour lui, la Tabaski est une fête très importante pour tout musulman, il  apprécie positivement la teneur de la prière de ce jour et invite tous les croyants musulmans  à prôner l’entente sans distinction et à cultiver la cohésion sociale gage du bon vivre ensemble. A la fin de la prière, l’Imam a procédé à l’immolation de son mouton.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *