.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Relève sportive au Burkina Faso : Le projet lancé au sud-ouest


Le ministre des sports et des loisirs  Daouda Azoupiou a choisi Gaoua pour  le lancement de la mise en œuvre   de la phase pilote du projet de la relève sportive au Burkina Faso .Ce vendredi 12 juillet 2019, les forces vives de la région ont pu s’imprégner du contenu à travers plusieurs communications. Ce projet vise à mettre en place un concept d’école de formation en régime externat dans la région en vue de développer la pratique du sport.

Dans la région du sud-ouest le football et le handball sont les disciplines choisies la phase pilote du projet de la relève sportive au Burkina Faso . D’une durée de 05 ans, ce projet consiste à mettre en place des écoles de formation des jeunes âgés de 10 à 12 ans. Ces derniers doivent être formés durant la période du projet. Et selon les règles, à la sortie les apprenants seront transférés dans des structures sportives pour alimenter le championnat. Pour Geoffroy Ouèdraogo secrétaire technique de la relève sportive au Burkina Faso  les parents doivent jouer un rôle primordial  dans l’accompagnement des enfants,  « si un enfant bénéficie du soutien de ces parents il peut mieux travailler, en somme c’est le concept sport  et études ». Dans les prochains jours M. Ouèdraogo affirme  qu’un camp vacance sera lancé afin de détecter les jeunes talentueux dans toutes les quatre provinces du sud-ouest. A l’issue de cette détection, 35 enfants seront retenus dans la région pour la visite médicale et  25 à 30 enfants seront retenus dans les différentes écoles  pour la  formation.

Ce projet de la relève sportive au Burkina est un projet d’envergure nationale  et est ouvert à tous les enfants scolarisés ou non scolarisés sans distinction. Ce projet permettra de prendre tôt les enfants douées, de réduire les fraudes sur l’âge des sportifs, de veiller à réduire leur éclosion,  de promouvoir au final un sport de haut niveau performant par la détection, l’enregistrement, l’encadrement, la formation et le suivi.

C’est le sud-ouest qui a été choisi pour la phase pilote. Pour  le ministre Daouda Azoupiou,  la relève  sportive consiste à développer le pôle de sport dans les treize régions .Il s’agit de créer des écoles de formation de plusieurs disciplines. Cette vision permettra au pays de disposer des viviers sportifs dans les établissements scolaires de notre pays afin de pouvoir alimenter le championnat national et de disposer d’une bonne sélection nationale. Le projet sera étendue aux douze autres régions l’année prochaine.

Victorien DIBLONI



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *