.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Projet d’appui aux populations vivants de la forêt: Les enseignants du sud-ouest à l’école de l’éducation environnementale


Le projet d’appui aux populations vivants de la forêt (PAPF) avec l’appui financier de la banque mondiale a initié une formation au profit des enseignants de la région du sud-ouest sur l’éducation environnementale. Cette formation a débuté le 14 Mai 2019 à l’hôtel Nongtaba de Gaoua et a duré 48h.

Le projet d’appui aux populations vivants de la forêt(PAPF) intervient dans 32 communes dont 10 dans la région du sud-ouest. C’est dire donc que la région  dispose d’un important potentiel en matière de ressources naturelles. Pour  veiller à la bonne gestion de ces ressources le PAPF associe les acteurs de l’éducation dans la lutte contre la dégradation des ressources naturelles. D’où une formation en éducation environnementale avec

Pour Oumarou Seynou coordonateur du PAPF Cette activité répond à la composante 1 du projet. Elle  vise à renforcer les capacités des populations vivant dans ou autour des forêts. M. Seynou assure que cette formation a pour objectif de rendre sensible la communauté éducative sur les questions environnementales. Cela va permettre aux participants d’initier des activités environnementales dans les écoles. « Il faut commencer à la base et si les enfants ont des notions sur l’environnement ils peuvent influencer les adultes sur les activités de conservation des forêts et de protection de l’environnement« . Le coordonateur ajoute par ailleurs qu’à l’issue de cette formation le PAPF  va appuyer les réalisations d’activités.

Les participants venus des communes de Dissin, Zambo, Nako, Bouroum-Bouroum, Gaoua et Batié, Kpéré, Boussoukoula et Midebdo saluent cette initiative du projet.  Ladji Ouattara est le chef CCEB de Kpéré: « Je crois que cette formation est la bienvenue. Kpéré est une commune qui abrite une forêt classée bien fournie. C’est également une commune ou les dégâts environnementaux ne sont pas poussés. Il ne faut pas attendre que les choses s’empirent pour donner des éléments sur la protection de l’environnement aux enfants. Pour avoir plus d’impact nous aurions souhaité que ce soit l’équipe enseignante et non le directeur seulement qui vienne à cette formation« .

communications des services de l’environnement sur comment produire un arbre, créer un bosquet, une pépinière, reboiser, gérer notre environnement, la présentation du projet qui appui les activités, les mécanismes de gestion des conflits et griefs sont les modules présentés aux participants à cette formation.

Dalou Mathieu Da

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *