.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Grossesses précoces en milieu scolaire: Le témoignage d’une victime de Dolo


Martine est élève en classe de 4ème au collège d’enseignement général de Sabtan dans la commune de Dolo, province de la Bougouriba . L’année dernière, la jeune fille a occupé respectivement la 2ème place au Premier, troisième trimestre et le 3ème rang au deuxième trimestre dans un lycée du Mali. Cette interview a été réalisée dans le cadre de la caravane de presse du réseau des journalistes pour la protection de l’enfance au sud-ouest avec l’appui de Plan Burkina bureau du sud-ouest.

Les résultats de l’année dernière ne seront pas au rendez vous cette année lorsqu’elle décide de revenir au village pour poursuivre ses études. La raison, Martine est enceinte de son petit ami. « Je n’ai pas voulu de cette grossesse, c’est arrivé par accident .On ne s’est  pas protéger lorsque nous faisions nos rapports« . Aujourd’hui, l’élève de la classe de 4ème regrette son acte  » J’ai des problèmes de santé .A chaque fois je prends des billets de sortie pour aller me soigner. ça joue négativement sur mes études. je n’arrive pas étudier comme avant. Depuis que je suis enceinte je ne fais que régresser Je ne gagne plus la moyenne comme l’année dernière » ajoute -t-elle. De la deuxième place l’année dernière, Martine a obtenu à 08 de moyenne les trimestres écoulés. Le directeur de l’établissement soutient que la jeune est très intelligente mais la grossesse a eu raison de ses résultats scolaires.

Malgré ce que l’on peut qualifier d’échec, Martine ne compte pas abdiquer à l’école. Cependant elle invite ses camarades à s’abstenir ou se protéger en cas de rapport sexuel.

Dalou Mathieu Da



Articles similaires

One thought on “Grossesses précoces en milieu scolaire: Le témoignage d’une victime de Dolo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *