.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

SEPROT 2019: Une passerelle pour la promotion du tourisme local


Du 29 mars au 31 mars  la ville de Diébougou a abrité la deuxième édition de la semaine de promotion du tourisme  de Diébougou sous le thème «  tourisme local, outil de développement économique ». L’Union de la jeunesse fraternelle de Diébougou (UJFRAD), structure organisatrice à travers  cet évènement entend faire connaitre la grotte militaire de Diébougou. Plusieurs activités ont ponctué cet évènement pendant 72 heures.

C’est le site de la guerre « dinguê » ou grotte militaire située  à l’entrée de la ville de Diébougou, qui a servi de cadre, ce samedi 30 mars  pour la cérémonie d’ouverture de l’édition bis de la semaine promotionnelle du tourisme de Diébougou (SEPROT).  Un clap de départ qui a été précédé la veille par le nettoyage,     l’embellissement de la grotte militaire et par le lancement de la foire du festival. La cérémonie d’ouverture a connu la présence  des autorités communales et régionales. Pour le représentant du ministre de la culture des arts et du tourisme parrain de la cérémonie, Dramane Konaté, conseiller technique dudit ministère, c’est une belle initiative, cela montre que l’état met en place le système et que les acteurs doivent se l’approprier.

Selon lui cette activité s’inscrit dans la dynamique de promotion du tourisme local entrepris par son ministère « le tourisme interne doit être promu, car on ne connait pas chez soi. Il faut rendre ce tourisme local incitatif et exhortant. Il faut que tous les acteurs de la chaîne s’impliquent. Le fait de valoriser les mets locaux à travers la foire, va permettre que ces plats entre dans le circuit des restaurants locaux de sorte à ce que  les touristes qui vont venir les découvrent».  Calliste Da coordonnateur de L’Union de la jeunesse fraternelle de Diébougou UJFRAD  déclare que cette semaine vise à  amener la population de la région à découvrir les potentialités touristiques  régionales et « c’est une valorisation de la grotte militaire que nous avons entrepris car c’est un site méconnu par les populations, même ceux de Diébougou ». Une visite guidée du site de la grotte militaire  a permis aux festivaliers  de découvrir ce monument historique des temps coloniaux réalisé manuellement par les peuples du rameau Lobi. Après quoi cap sur la foire qui connait une innovation majeure  cette année. En effet elle est uniquement consacrée à la promotion des mets locaux.

Pour Clément Somé président du comité d’organisation l’accent a   surtout été mis sur les produits locaux « pour valoriser ces hommes et ses femmes qui œuvrent du mieux qu’ils peuvent pour exploiter le local au bonheur des populations » et d’ajouter que  ce sont ces mets  qui ont été   servi lors de la collation et les boissons sont issues de la transformation des produits locaux. Après cette cérémonie de lancement, place à la nuit du tourisme. Une nuit consacrée à la promotion du tourisme à travers une prestation d’artiste et la projection du film documentaire de la première édition de la SEPROT tenu en 2016.

Une nuit culturelle fortement  appréciée par le public de la cité de la terre blanche sorti nombreux. Awa Sawadogo s’exclame et estime avoir passé une excellente soirée et souhaite la pérennisation de cette activité qui selon elle est la bienvenue pour la ville de Diébougou. Et Emmanuel Zoungrana d’exprimer sa joie et sa reconnaissance aux promoteurs pour cette soirée dédiée au tourisme  et « c’est cela notre patrimoine et il faut le sauvegarder » foi du spectateur. Pour le président de l’UJFRAD, Calliste Da, le pari de l’adhésion de la population à la semaine promotionnelle du tourisme est obtenu « La jeunesse est sortie  nombreuse pour encourager la SEPROT, au-delà pour soutenir l’art et le tourisme. Ce qui dénote de leur intérêt pour cette activité » soutient-il. Pour le coordonnateur il s’agit d’impliquer les artistes musiciens dans la promotion du tourisme. Il ajoute que la culture est transversale et elle concerne aussi bien l’art et le tourisme. Cette nuit de promotion du tourisme a été une occasion pour l’UJFRAD     de rendre hommage aux différents acteurs qui accompagnent la structure associative. Aux nombre de ces acteurs qui se sont vus décerner une attestation de participation et de reconnaissance, on peut dénombrer les autorités, les anciens coordonnateurs de l’UJFRAD, et les structures partenaires. Notons que pour l’occasion, la RTB2 Gaoua s’est vue honorer par les organisateurs.

Cette deuxième édition de la semaine promotionnelle du tourisme de Diébougou a connu un financement du fond de développement culturel et touristique. Un financement obtenu suite à un appel à projet. Pour Issa Barry responsable du  guichet tourisme du fond de développement culturel et touristique, le fond a été créé pour encourager ces genres d’activités. « Leur projet a été retenu au vu de la qualité des activités proposées.  Il  s’inscrit dans la visibilité de la grotte et c’est un tremplin pour la promotion du tourisme interne. Nous ne regrettons pas ce financement, au contraire on est satisfait et on est certain qu’il y aura des retombés, nous avons vu l’engouement autour de la grotte militaire et l’animation dans la ville de Diébougou eu égard à cette activité ». Le comité d’organisation se dit satisfait du déroulement des différentes activités et donne rendez-vous l’année prochaine pour une troisième édition.

Sondé Adama SANOU



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *