.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Civisme et participation citoyenne: Le NDI sensiblise les élèves des lycées et collèges de Diébougou


La salle de conférence de l’ASUDEC de Diébougou a servi de cadre le samedi 09 mars 2019 pour la tenue de la grande conférence organisée par le National Democratic Institut(NDI) au profit des élèves des collèges et lycées de la ville de Diébougou. Au programme il y a eu la communication du point focal NDI/Diébougou, un pré-test, une conférence et une remise de prix. Cette rencontre a connu une grande mobilisation des élèves et de certains membres de l’administration de onze (11) établissements sur les douze (12) que compte la ville.

Le phénomène de l’incivisme va grandissant. C’est fort de ce constat que le NDI a initié plusieurs activités de sensibilisation en vue de renverser la donne. Pour le point focal NDI/Diébougou, Cheick Omar COULIBALY les objectifs recherchés à travers cette conférence publique sont multiples « amener les participants à prendre conscience de l’importance de leurs droits et devoirs dans la construction de la nation et amener les élèves à prendre conscience des conséquences de l’incivisme et s’engager à être des vectrices de promotions de la citoyenneté responsable dans leurs milieux respectifs ».

Après cette intervention,  Hien Regis  a  procédé au pré-test. Parmi les questions du pré-test,il y avait la définition de certains termes comme le civisme, civilité, citoyenneté et citoyen d’un pays. Citer quelques comportements humains qui traduisent l’absence de civisme au plan social, économique, politique, administratif et sur le plan de la sécurité routière.A toutes ses questions, les participants ont donné des réponses selon leur entendement. Certaines étaient justes et d’autres fausses.

A la fin de ce pré-test, place à la conférence. Elle a été animée par le Président du MBDHP/Bougouriba, et coordonnateur du mouvement du citoyen pour le développement de la Bougouriba, monsieur SOME Guilehir Désiré. Avant de débuter sa communication, il a invité tous les participants à se tenir debout pour chanter l’Hymne Nationale. On retient de sa communication, que le civisme est l’attachement à la collectivité dans laquelle on vie, le dévouement au bien commun. Il poursuit en affirmant que c’est une valeur  citoyenne qui se manifeste à travers le respect de l’individu pour le bien public, les lois du pays et les institutions de la république. Quant à la citoyenneté, elle est à la fois un statut, une conscience et une action. La citoyenneté est l’état ou la qualité du citoyen. C’est le lien qui rattache l’individu à la collectivité, à la nation à laquelle il appartient. Elle suppose la connaissance et l’exercice des droits et devoirs. C’est aussi le sentiment d’appartenance à la collectivité dans laquelle on vit. Il a terminé la conférence par des conseils pratiques aux élèves des différents établissements et leurs a invités à être des agents sensibilisateurs auprès de leurs camarades, leurs parents et envers toute autre personne en situation d’incivisme. A la fin de la conférence, le modérateur, à savoir le point focal est passé à la 2ème phase et a pu inscrire 25 intervenants. Se limitant à la seule liste, toutes les questions posées ont trouvé des réponses satisfaisantes.

A l’issue de la conférence plusieurs participants se disent satisfaits. Pour MEDA Natacha de la Classe de 6ème au CEG de Diébougou : « j’étais très contente d’être présente à cette conférence. J’ai appris beaucoup ce matin. J’ai connu la définition de l’incivisme, du NDI… Aussi, j’ai répondu à une question et j’ai eu un tee-shirt. » Quant à HIEN Kevin de la classe de 1ère A et délégué des élèves du Lycée Municipal de Diébougou : « cette conférence a connu une grande mobilisation et a été une réussite selon moi. Je pense qu’après cette conférence, il y aura un grand changement auprès de mes camarade élèves ». Pour Monsieur COULIBALY Cheick Omar : « Vu la mobilisation, le niveau de participation, les échanges, la pertinence des questions posées par les participants et leur engagement je suis très satisfait de cette conférence. Ce sont des éléments qui montrent l’attachement des élèves. Prévue pour 02 heures, nous sommes allés à 04 heures d’horloge. Nous pouvons dire que le bilan est positif. Nous avons foi que cela va impacter sur la vie de ces jeunes scolaires. »

Il faut noter que tous les élèves qui ont donné des réponses satisfaisantes au pré-test ont été récompensés.

Issouf SANFO, correspondant communal



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *