.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Baisse du prix des hydrocarbures 20 et 30 Frcs : La mesure n’est pas encore effective à Gaoua


Le gouvernement Burkinabè a procédé à la baisse du prix carburant 20frcs et 30frcs. A Gaoua, capitale de la région du sud-ouest la mesure n’est pas totalement effective dans certaines stations de la ville. C’est le constat fait par une équipe de la rédaction de Bafujiinfos ce vendredi 11 Janvier 2019.

 

C’est le conseil des ministres du  mardi 8 janvier 2019 qui a annoncé une baisse de 20 F CFA sur le prix du super 91, 30 F CFA sur celui du gasoil et 83 F CFA sur le prix du litre de pétrole lampant. Ainsi, le super 91 passe de 677 F CFA à 657 F CFA le litre, le gasoil de 601 F CFA à 571 F CFA et le pétrole lampant de 538 F CFA à 455 F CFA . Cette mesure du gouvernement n’est pas appliquée dans toutes les stations de Gaoua. A la station Shell ce sont les anciens tarifs qui sont toujours appliqués jusqu’à ce vendredi 11 Janvier 2018.

Seydou Diarra agent de cette station reconnait sans détour que ce sont les anciens tarifs qui sont appliqués. Pour lui cette situation s’explique par le non venu des techniciens qui règlementent les prix. Même s’il reconnait que les clients se plaignent de la situation Cette explication ne convainc M. Nikièma Souleymane « C’est une bonne nouvelle cette baisse mais ce n’est pas encore une réalité. Lorsqu’il s’agit d’augmenter c’est systématique mais quand il s’agit de diminuer on trouve des arguments. Ce n’est pas du tout normal ».

A quelques mètres de cette station, se trouve la station Total. Ici  c’est un bout de papier qui indique la baisse. Mais dans les faits ce sont les anciens prix qui sont appliqués nous soufflent un citoyen qui venait de s’approvisionner. A la question de savoir si les allégations à l’ encontre de la station sont vérifiées, le gérant de la station refuse de se prêter à nos questions.

A bord de sa moto sanili , Da fèrdjité vient de prendre du carburant pour 1000frcs. Sur la question de la baisse des prix, M. Da déclare « Je ne crois pas à cette baisse. Je ne suis pas aveugle. Lorsque tu viens mettre pour une certaine somme donnée, on doit sentir une quelque chose dans le réservoir mais ce n’est pas le cas  .C’est pas normal. Il faut que les autorités revoient ça ».

Plus haut de là se trouve la station Amira Oil. A ce niveau le gérant de la station affirme que les nouveaux tarifs sont effectifs. Seydou Toé assure que les techniciens sont arrivés et ont effectué les changements nécessaires. M. Toé invite le gouvernement à faire des efforts sur les taxes des produits pétroliers. Il suggère que le gouvernement supprime la taxe sur les produits pétroliers que de procéder ainsi.

En attendant que les techniciens ne viennent de Ouagadougou ou  de Bobo-Dioulasso, ce sont les citoyens qui paient les frais de cette situation.

Dalou Mathieu Da

 



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *