.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Incivisme routier à Diébougou: Le NDI sensiblise les populations via le théâtre fora


82 cas d’accidents dont 13 morts en 2018 dans la commune de Diébougou.Le National Democratic Institute(NDI) prend le fléau à bras le corps. L’institution a organisé les 22 et 23 novembre 2018 en partenariat avec la Mairie, la Police Nationale, la Police Municipale, Yadega Auto-école de Diébougou des séances de sensibilisation à travers un théâtre fora au profit de la population du secteur n°1 et n°7 de ladite ville. Diffusions d’émissions, théâtre foras, causéries éducatives sont entre autres activités de cette campagne de sensibilisation

« Civisme en matière de circulation routière », c’est le thème de la présente campagne de sensibilisation du NDI à Diébougou . A cette activité, la population n’a  pas marchandé son déplacement et a suivi avec intérêt les différentes phases de ce théâtre forum. On note trois phases essentielles : des pièces théâtrales jouées par des grands comédiens, des conseils à ceux qui se sont mal  comportés dans les pièces, l’intervention des autorités suivie de questions- réponses.

 Les comédiens ont mis à nu les mauvaises habitudes des usagers routiers qui sont entre autres la pause des ralentisseurs sans panneaux de signalisation, la conduite des tricycles par des enfants de moins de seize (16) ans,  l’excès de vitesse, la communication et l’usage des écouteurs pendant la circulation. Après ces présentations de pièces, le public a participé en désignant les mauvais acteurs et en donnant les bonnes habitudes qu’il fallait adopter. Quant aux interventions, il faut noter d’abord,  celles du point focal /NDI Diébougou Monsieur Cheick Omar COULIBALY. Il a décliné les objectifs du programme en ces termes : «Le National Democratic Institute (NDI) travaille depuis plus d’une décennie sur les problématiques que l’institut considère comme important pour la consolidation de la démocratie et la gouvernance au Burkina Faso.

Les différents programmes du NDI se sont orientés vers les élus locaux, le parlement, les OSC, les structures étatiques en apportant un appui technique selon le domaine d’action de chaque acteur. Le programme en cours traite la promotion du civisme, l’éducation civique des populations, la prévention et la gestion des conflits communautaires car ces dernières années, le Burkina Faso est confronté à des mouvements sociaux caractérisés par des actes d’incivisme récurrents à tous les niveaux selon l’étude de base menée par NDI. Nous pensons également que ces actions seront suivies d’autres actions de sensibilisation telle que la répression de la part des autorités communale».

Pour le commissaire de Police Abdoul MANDE, cette action du NDI est salutaire : « je remercie NDI pour le choix de ce thème. En 2017 Diébougou a connu 79 accidents dont 09 cas de décès. En fin octobre 2018, nous sommes déjà à 82 cas d’accidents dont nous déplorons  13 décès. En matière d’accident, Diébougou vient 3ème après la ville de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso. Les causes de ces accidents sont dues au fait de l’homme, à la défaillance mécanique, la circulation en état d’ivresse, la prise des excitants, etc. Il est bon qu’on se dise la vérité. Je rappelle que la route tue et c’est à la population de prendre ses responsabilités. » Le commandant de la Police Municipale et le chef de service des accidents de la Police Nationale ont embouché la même trompette que leur prédécesseur. Ils ont souligné la méconnaissance du code de la route, invité la population à fréquenter les services de la police nationale et municipale  et à transmettre le message aux absents de ce théâtre forum.

 Le Moniteur, a fait un cours de code tout en prenant soin d’expliquer le sens des différents panneaux de signalisation. A toutes ses interventions, le public a soulevé des zones d’ombre et a reçu des réponses satisfaisantes. Le représentant du cadre de concertation sectorielle(CCS) Monsieur Ibrahim OUEDRAOGO a aussi salué l’initiative de NDI et a invité la population à mettre en pratique les connaissances reçu pendant ce forum.

SANFO Issouf

 Correspondant bafujiinfos à Diébougou



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *