.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

Bougouriba: Un centre de santé pour les orpailleurs de Diarkadougou


Le phénomène de l’orpaillage artisanal au Burkina Faso est une problématique qui trouve de plus en plus une solution en matière de santé. En effet, les sites de Diarkadougou dans le Sud-ouest ,de Dossi dans les Hauts-Bassins et de Zékuy dans la Boucle du Mouhoun ont désormais des postes de santé communautaire. L’ouverture  officielle s’est déroulée le mardi 25 septembre 2018 à Diarkadougou dans la province de la Bougouriba.

C’est désormais un vieux souvenir pour les populations vivant dans le site d’orpaillage artisanal de Diarkadougou. Elles ont été gratifiées d’un poste de santé communautaire au sein du site. La représentante du Conseil d’Administration de COALITION PLUS par ailleurs Présidente du Conseil d’Administration de REVSPLUS Martine Somda a indiqué que ces postes communautaires viendront améliorer l’état de santé des burkinabè en général, des enfants et des femmes en particulier vivant dans les sites d’orpaillage artisanal. Martine Somda ajoute qu’en plus de la lutte contre le VIH/SIDA, ces organisations s’attaquent aussi aux différentes hépatites. Et fréquenter le poste de santé communautaire, c’est le vœu le plus cher de la première responsable de la province de la Bougouriba Aminata Tarnagda lors de son intervention à la cérémonie d’ouverture.  

Un message qui semble déjà bien compris par les populations bénéficiaires. Séance tenante des personnes se sont faites consultées. Et le  représentant des bénéficiaires Kam Sié Dominique a précisé que la création du poste de santé communautaire de Diarkadougou vient à point nommé en ce sens que le village est distant de dix kilomètres (10) du CSPS du chef lieu de la commune qui est Bondigui.Ce qui soulagerait les populations a-t-il poursuivi. Les postes de santé communautaires de Diarkadougou, de Dossi et Zékuy ont vu le jour, grâce au Fonds d’appui aux projets innovants de la société civile et des coalitions d’acteurs PISCCA financé par l’Ambassade de France au Burkina Faso et la COALITION PLUS.

Karim Ouattara



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *