.
.

Les Echos du Sud-Ouest

.

24 heures de la femme et de l’enfant à Gaoua : Le ministère de la femme, fait don de vivre et de non vivre.


Le ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille Laure ZONGO/HIEN a procédé le samedi 09 décembre 2017 au terrain des écoles centres A & B de Gaoua au lancement des activités  entrant  dans  le cadre de la célébration du 11 décembre 2017 .Dénommée les  24 heures de la femme et de l’enfant au sud-ouest, cette journée a été essentiellement marquée par la remise des dons de vivre et de matériels au centre hospitalier régional de Gaoua et  à la maison d’arrêt et de correction de Gaoua.

 

Des dons de vivre et de non vivre au centre hospitalier régional de Gaoua, composé de sacs de riz, sacs de petit mil, de sucre et d’huile, c’est le geste du ministère de la femme en collaboration avec l’ONG plan international au service social de cet établissement sanitaire. Le directeur général du CHR de Gaoua, Seydou NOMBRE  affirme que ces dons de vivre  viendront améliorer l’aspect nutritionnel des différentes cibles, qui  tournent à environ une cinquantaine de personnes à prendre en charge journalièrement.  Après l’hôpital, l’équipe du ministère de la femme s’est déportée à la maison d’arrêt et de correction de Gaoua. Après avoir rendu visite aux détenus et s’imprègné de leur condition de vie, Mme le ministre a laissé entendre aux prisonniers  que le 11 décembre ne se passe pas uniquement à l’extérieur de la prison. Cette structure a reçu des matériels de couchages, des cartons de  savons, des seaux, bassines, des couvertures, des gobelets, 2 tonnes de riz et de  l’eau de javel.  Daladi  Evariste TOE, premier responsable de la maison d’arrêt tout en remerciant madame le ministre pour  la visite, a affirmé que ces dons offerts vont améliorer les conditions d’alimentation de ses pensionnaires et d’ajouter  que même les pensionnaires savent à travers ce don que le 11 décembre c’est aussi dans les prisons.

A l’issu de ces visites, le ministre a rappelé que ces différents dons s’inscrivent en ligne droite de la mise œuvre de la politique gouvernementale en matière de la solidarité nationale. Pour Laure zongo/Hien, ces dons visent à apporter du soutien à ces deux structures qui ont en charge des personnes vulnérables.

Sur l’objectif des 24 heures de la femme, le ministre a affirmé que ces 24h permettront aux femmes et enfants de se frotter et constitueront un cadre d’épanouissement pour les enfants. Laure zongo affirme également que c’est l’occasion pour les tout-petits, d’apprendre à collaborer et aussi d’acquérir des connaissances nécessaires sur  leurs droits et aussi sur leurs devoirs. En rappel, c’est par l’ouverture d’un atelier de vulgarisation sur la stratégie nationale de promotion de l’entrepreneuriat féminin au centre hospitalier régional de Gaoua  que le ministre de la femme, de la solidarité nationale et de la famille a officiellement lancé les 24 heures de la femme et de l’enfant  à Gaoua, capitale de la région du sud-ouest.

Victorien DIBLONI.  victdiblo@gmail.com




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *